« Un petit marché d'ici », pour faire le plein de produits locaux avant les vacances

par Laure Sauvage, mis à jour à 15:24
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
 « Un petit marché d'ici », pour faire le plein de produits locaux avant les vacances

Samedi 25 juillet, plusieurs agriculteurs franciliens ont participé à la première édition des « Petits marchés d'ici » sur l'aire de Limours-Janvry sur l'autoroute A10, organisée par le réseau FNSEA-JA, les chambres d'Agriculture et Vinci autoroutes.

Ce 25 juillet, quelques jours après les moissons, c'est jour de chassé-croisé et de forte affluence sur l'aire de Limours-Janvry sur l'autoroute A10 dans le sens ­Paris-province. C'est aussi la première édition en région francilienne des « Petits marchés d'ici », opération organisée sur tout le territoire national par le réseau FNSEA-JA, les chambres d'Agriculture et leur partenaire Vinci autoroutes, destinée à promouvoir les produits agricoles locaux et de saison. 

Plusieurs agriculteurs essoniens et yvelinois ont répondu présent à l'invitation lancée par la FRSEA Île-de-France et la chambre d'Agriculture de région Île-de-France de participer à l'opération. « C'est une occasion supplémentaire pour nous de faire découvrir aux Français la richesse de notre agriculture francilienne, de régaler les papilles des vacanciers et de les inciter à manger français », souligne Laura Morel, directrice de la FRSEA Île-de-France.

Intrigués sans savoir véritablement ce qu'ils allaient découvrir, plusieurs voyageurs se montrent agréablement surpris par le panel de produits proposés : lentilles vertes et corail, pommes de terre, pois chiches, quinoa, volailles et rillettes de poulet, miel de diverses essences, bierres du Vexin mais aussi huiles et biscuits sucrés et salés fabriqués avec des farines de lin et de chanvre… « Je n'avais même pas imaginé qu'il puisse exister une agriculture en Île-de-France, souligne Francis, qui s'est arrêté sur le stand de Claudine Galpin, productrice de miel à Auvernaux (Essonne). On imagine toujours que les terrains autour de la capitale sont bétonnés et que les produits alimentaires viennent d'ailleurs. » 

Puis il ajoute, enjoué et ravi de partir en vacances : « Ma femme est sur le stand d'à côté en train d'acheter des pommes de terre car nous avons loué une maison à Pornic et n'avons pas eu le temps de nous approvisionner pour remplir le frigo une fois arrivés. Je file ensuite acheter un poulet, il sera très certainement meilleur que celui que j'aurais pu avoir en supermarché ».

Sur le stand de Christophe Robin, céréalier et éleveur à Sonchamp (Yvelines), Dominic et Théo, sandwich à la main, sont plus directs : « C'est la faim qui nous a poussés ici. Le McDo était bondé. Alors nous sommes restés en dehors du centre commercial et on a vu qu'il y avait un marché de produits locaux ; ça nous a tentés ». Eux non plus n'imaginaient pas qu'il y ait des agriculteurs autour de Paris… 

« En l'état, il nous reste du travail à faire », concède Christophe Robin, pour qui « cette première édition est l'occasion de tester le consommateur-vacancier, d'ajuster notre communication, voire nos stands si l'opération est reconduite l'année prochaine ». 

« Les petits marchés d'ici » sont la déclinaison d'une campagne de communication plus globale lancée durant l'été par le réseau FNSEA-JA, et essentiellement digitale, baptisée #jemangefrancais. Elle s’articule autour du slogan « Et si votre assiette aussi passait son été en France  ? ». Slogan à partir duquel sont déclinés un kit de communication et des outils (goodies, stickers…) à destination du consommateur.

L'accroche permet d'interpeller ce dernier dans son acte d’achat en l'encourageant à privilégier l’achat français et à mettre l'accent sur l’origine France des produits. 

Laurence Augereau

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages