« Alerte Agri 41 » pour lutter contre les vols

par Doriane Mantez, mis à jour à 15:47
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
 « Alerte Agri 41 » pour lutter contre les vols

Pour répondre aux préoccupations des agriculteurs face aux vols, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, la préfecture et le Groupement de gendarmerie départementale ont lancé un dispositif d'alerte par SMS et mails.

Mercredi 20 décembre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, la préfecture et le Groupement de gendarmerie départementale ont signé une convention commune pour favoriser la sécurité sur les exploitations agricoles via le dispositif « Alerte Agri ». 

Après l'Indre et l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher vient donc de s’équiper de ce dispositif innovant permettant d'alerter par SMS ou par mail les agriculteurs lorsque des faits de délinquance à l'égard d'exploitations agricoles sont commis dans leur secteur (vols d’engins agricoles, de fuel, d’animaux, de matériels, de produits phytosanitaires, de palettes entières de cartons de vin, de métaux, de fond de caisse).

Comme l’a rappelé le lieutenant-colonel Guillaume Phocas du Groupement de gendarmerie départementale : « Même si les vols ne sont pas forcément en croissance dans le département, ceux-ci sont de plus en plus fréquents, plus techniques, plus professionnels et préjudiciables pour les professionnels ».

Ainsi la diffusion rapide par les forces de l’ordre, sur le téléphone portable des agriculteurs adhérents, des faits délictueux commis le jour même dans le département, leur permettra de se prémunir contre des faits similaires.

« Parallèlement, les événements catastrophiques de début juin ont montré l’importance de détenir, dans la base des interlocuteurs de la chambre d'Agriculture de Loir-et-Cher, le maximum d’adresses e-mail et de numéros de téléphone portable pour communiquer rapidement », a ajouté Michaël Graciano, conseiller à la chambre.

« Tous les métiers agricoles sont concernés. Et la démarche à effectuer est très simple et gratuite », a précisé de son côté Philippe Noyau, président de la chambre d'Agriculture.

Il suffit simplement de remplir un formulaire sur le site internet de la chambre d'Agriculture pour être inscrit dans la base de données« Alerte Agri 41 » et recevoir une alerte message lorsqu'un vol est commis dans le secteur de l'exploitant agricole.

Un panneau (illustré d’une chouette dans la nuit) accompagnant la démarche sera également envoyé par la poste avec comme objectifs d’informer, et pourquoi pas, dissuader.

« La capacité à travailler dans de bonnes conditions sans craindre pour l’intégrité de nos outils de travail est fondamentale. Si le travail de la gendarmerie est remarquable, l’implication des agriculteurs eux-mêmes est indispensable à un bon fonctionnement. Dans le cadre du rôle syndical, la FDSEA est évidemment mobilisée pour faire connaître et faire fonctionner au mieux le réseau ainsi mis en place », a annoncé Florent Leprêtre, président de la FDSEA, à l’initiative de cette collaboration (elle a été lancée en mai 2014).

Tout comme Hervé Boulard, céréalier à Champigny-en-Beauce, présent pour cette signature officielle, cent-trente agriculteurs ont déjà adhéré au dispositif « Alerte Agri 41 ».

L’objectif final serait d’atteindre au moins les cinq cents, afin de couvrir le maximum du département.

Les éleveurs, viticulteurs, arboriculteurs, céréraliers, maraîchers, horticulteurs, pépiniéristes et autres métiers de l'agriculture ont accès à ce service totalement  gratuit en remplissant le formulaire disponible ici.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages