Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

[Dossier « mutations digitales »] Avec le robot de traite, la vache « vit sa vie »

par Laurence Dupuis, mis à jour à 15:49
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
[Dossier « mutations digitales »] Avec le robot de traite, la vache « vit sa vie »

Le Gaec des Grands jardins à Châteaubleau (Seine-et-Marne) est équipé d’un robot de traite depuis 2007. Nicolas Dalmard, l’un des associés, explique ce choix.

« Le robot de traite décharge l’éleveur de l’astreinte physique et des horaires », note d’emblée Nicolas Dalmard, l’un des trois associés du Gaec des Grands jardins à Châteaubleau (Seine-et-Marne).

Ils ont opté pour un robot de traite de marque Delaval dès 2007, lors de la construction d’une nouvelle stabulation.

Cet outil leur permet également de ne plus avoir recours à des salariés.

« En système classique, les épaules et les bras souffrent avec le poids des griffes sans oublier le geste répétitif », explique Nicolas Dalmard, qui constate que le suivi de l’élevage a évolué : « Il n’y a plus l’obligation de la traite du matin et du soir, même si je viens regarder si tout se passe bien. On voit les animaux d’une autre façon. C’est à moi d’étudier les résultats obtenus via le logiciel et d’agir à la moindre anomalie détectée ».

Deux postes permettent de traire quotidiennement cent-dix vaches laitières pour un quota de près d’un million cent mille litres par an. Au final, 2,5 à 2,6 traites quotidiennes sont enregistrées, « ce qui permet de soulager les mamelles. Avec le robot, la vache vit sa vie. Elle n’est plus contrainte ».

Un temps d’adaptation est toutefois nécessaire pour les primipares.

Seuls les compléments alimentaires sont distribués par le robot au moment de la traite. Le reste de la ration est apporté manuellement. Trente à trente-cinq hectares des 215 hectares de la surface agricole utile sont consacrés à l’alimentation de la troupe (maïs ensilage, pulpes et herbe en culture dérobée).

Le robot de traite présente peu d’inconvénients selon l’éleveur, si ce n’est les alarmes jours et nuits : « On est relié à notre téléphone en permanence ».

De plus, en raison de la faible densité d’éleveurs laitiers, l’éloignement du concessionnaire pose problème en cas de panne : il est basé à Vouziers (Ardennes), soit à plus de deux heures de l’exploitation.

Toutefois, dix ans après la mise en route du robot de traite, Nicolas Dalmard ne regrette pas ce choix et insiste : « pour moi, il est hors de question de revenir à la traite classique ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages