« Green Friday » à Méthabraye

par Doriane Mantez, mis à jour à 11:54
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« Green Friday » à Méthabraye

Méthabraye, première unité de méthanisation agricole française qui injecte du biométhane porté, a été inaugurée le 23 novembre dernier à Savigny-sur-Braye (Loir-et-Cher).

Voilà un peu plus de huit mois que l’unité de méthanisation de la SAS Méthabraye située à Savigny-sur-Braye, produit du gaz vert, « 100 % ENR » (Energies renouvelables), à partir du traitement d’effluents d’élevage de dix-sept exploitations agricoles représentées par trente-quatre éleveurs du département.

L’inauguration de ce 1er site de méthanisation français en solution gaz porté jusqu’au réseau de distribution de gaz naturel a eu lieu vendredi 23 novembre en présence de nombreux élus et professionnels du monde agricole.

Vendredi 23 novembre, Delphine Descamps, présidente de la SAS Méthabraye et ses associés, surnommés avec humour « les gilets verts » étaient fiers d’inaugurer ce 1er site en injection du département, qui est aussi le 1er site en France en solution gaz porté.

« C’est l’aboutissement de six longues années de travail… Il a fallu beaucoup de temps, d’énergie, de réflexion, de responsabilité, de décisions… D’où l’intérêt de faire ça en groupe », a annoncé avec beaucoup d’émotion la présidente.

Ce projet qui pèse plus de 6,8 millions d’euros a permis l’emploi de deux salariés temps plein qui gèrent plus de 30 000 tonnes de substrats (fumiers, lisiers, cultures énergétiques et déchets de céréales), pour une production estimée à 12 GWh/an, soit la consommation annuelle en gaz naturel de 1000 logements.

Une initiative largement félicitée par les convives et décrite comme un « projet collectif, un projet de territoire en cohérence avec les besoins des locaux », par Isabelle Maincion, présidente du syndicat mixte du Pays vendômois.

Christelle Rougebief, directeur Clients-Territoires de GRDF en région Ouest a annoncé fièrement « Début 2012, Delphine et ses associés ont été des pionniers de cette technologie du gaz vert. Ils font maintenant partie de la grande famille des gaziers ! ».

Pour Pascal Bioulac, conseiller départemental « Cette belle bande de fêlés a réussi son pari fou de se battre pendant 6 ans pour faire sortir de terre quelque chose de vertueux, de l’économie circulaire qui fera l’avenir de demain ! ».

Delphine Descamps a conclu les discours en reprenant la citation de Mark Twain, parlante pour la « team Méthabraye » : « Nous ne savions pas que c’était impossible, alors nous l’avons fait ! »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages