«  Je souhaite que 2020 soit une année d’opportunités  »

par Laure Sauvage, mis à jour à 17:11
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
«  Je souhaite que 2020 soit une année d’opportunités  »

Arnaud Bessé, président de la chambre d’Agriculture, a présenté ses vœux le 9 janvier. Dialogue, pédagogie et communication positive sont quelques-unes de ses priorités pour 2020.

Jeudi 9 janvier, de nombreuses personnalités s’étaient donné rendez-vous à la chambre d’Agriculture, à Blois, pour les vœux d’Arnaud Bessé, président de l’entité consulaire. En préambule, celui-ci a rendu hommage à Claude Cochonneau, président de l’Assemblée permanente des chambres d’Agriculture (APCA), décédé accidentellement peu avant les fêtes  : «  C’était une personne remarquable  ».

Dans son discours, l’orateur est revenu sur 2019   : «  Ce fut une année marquante  ».

Arnaud Bessé a évoqué les élections Chambre autour de trois fondamentaux  : «  Une équipe d’élus de proximité  », «  une institution utile aux agriculteurs, aux forestiers et aux collectivités territoriales  », «  un projet de mandature reposant sur la création de valeur  ».

Le chef de l’exécutif consulaire est également revenu sur les épisodes climatiques de l’an dernier  : un gel de printemps en viticulture évité de justesse grâce à «  des moyens de lutte efficaces et une communication en amont  », la sécheresse estivale, les pluies automnales.

Arnaud Bessé a indiqué  : «  Les prix bas, les méventes, une moindre production et l’augmentation des charges ont impacté le revenu des agriculteurs. (…) La profession et les services se sont mobilisés pour accompagner ces difficultés, notamment les éleveurs  ».

Le Département et la communauté de communes du Romorantinais et du Monestois ont apporté un soutien de 610  000 euros. «  Je félicite les différentes administrations pour leur réactivité  », s’est exprimé le président de la Chambre.

La Loi de finances 2020 aurait pu diminuer de 15  % l’imposition perçue par les Chambres au titre de la Taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti. «  Merci à la FNSEA, à Jeunes agriculteurs, aux forestiers, aux élus territoriaux et aux élus consulaires d’avoir prouvé l’utilité des Chambres  », a indiqué l’orateur.

Selon celui-ci, l’agriculture départementale possède six «  pépites  »  : les comices agricoles, avec «  une forte implication des services de la chambre d’Agriculture  »  ; les marchés de producteurs du réseau Bienvenue à la ferme  ; les actions menées avec les chambres de Métiers et de Commerce en faveur de l’économie du territoire  ; des producteurs qui se distinguent  ; la chambre d’Agriculture départementale, pilier du réseau de l’APCA.

«  Je souhaite que 2020 soit une année d’opportunités  », a déclaré Arnaud Bessé. L’enjeu  : répondre aux attentes sociétales.

L’élu a évoqué deux axes. Premièrement  : la santé et la sécurité alimentaire. «  Changement de pratiques, recherche, conseils et formations  : nous nous y engageons pour continuer à produire sainement.  » Le changement climatique constitue le deuxième axe. «  Stockage du carbone, gestion de l’eau, agroforesterie, biodiversité et production d’énergie  : nous souhaitons maintenir nos engagements et permettre aux agriculteurs de valoriser leurs actions.  »

Le «  bien vivre ensemble  » est également une priorité du président de la Chambre. Ses objectifs sont au nombre de quatre  : «  Favoriser le dialogue et la pédagogie  ; communiquer positivement  ; créer de la valeur et des emplois  ; apporter des services dans les territoires  ».

Le président de la Chambre a conclu  : «  Avant que tous ces vœux se réalisent, nous souhaitons que nous, agriculteurs, vivions de notre métier  ».

Olivier Joly

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages