« Les explorateurs d’aujourd’hui seront les acteurs de demain »

par Laurence Dupuis, mis à jour à 13:14
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« Les explorateurs d’aujourd’hui seront les acteurs de demain »

Le médecin-explorateur français, Jean-Louis Etienne est intervenu mi-décembre lors de l’assemblée générale de la coopérative Valfrance.

Invité à intervenir à l’issue de l’assemblée générale statutaire et d’une présentation articulée autour de l’innovation au sein de la coopérative Valfrance, l’explorateur et médecin français, Jean-Louis Etienne a souligné : «  Je repartirai de cette assemblée générale avec une autre idée de l’agriculture et cette part de technologie ». Né dans un village rural du sud-ouest entouré d’agriculteurs, Jean-Louis Etienne y a été un temps médecin généraliste dans ce monde rural. Retour sur son parcours exceptionnel. 

Alors qu’il s‘est vu refuser l’entrée en sixième à l’époque pour notes insuffisantes, il passe son certificat d’études puis suit une formation de tourneur-fraiseur. Il poursuit par un bac technologique.

Avec le recul, il souligne : « si des enfants sont en difficulté par manque d’intérêt pour le système scolaire, orientez le vers la formation professionnelle quitte à le faire revenir dans un autre cursus ».

Autre point soulevé : la nécessité d’apprendre l’anglais, « un outil de travail qui multiplie par vingt ou trente les offres de travail », note celui qui a achevé son cursus en médecine.

En mai 1968, certains battent le pavé. Lui demande à assister à des opérations. « Je découvre alors un geste manuel et décide d’opter pour l’orthopédie ».

Jeune médecin, durant douze ans il effectue de belles expéditions aux côtés d’Eric Tabarly, du père Jaouen…

Durant la même période, alors qu’il pratique la  médecine rurale, il est surpris des quantités d’antidépresseurs prescrits. Deux facteurs l’expliquent alors : les anciens exploitants agricoles qui ne supportent pas l’achat de matériel à crédit, ce système de financement n’étant pas dans leur ADN, et la rupture entre l’isolement des exploitants agricoles et les images diffusées à la télévision. 

A l’âge de 38 ans, il décide de monter sa première expédition vers le pôle nord.

« Etre un super campeur m’a aidé », note Jean-Louis Etienne qui en revient avec deux outils, qu’il qualifie de sociaux, importants : la notoriété et la confiance en soi. « Je suis devenu entrepreneur car une expédition c’est parfois trois ou quatre ans de travail, le plus difficile étant de trouver le financement ».

Après de nombreuses expéditions climatiques, il insiste « nous allons vers un réchauffement accéléré. La terre a une fièvre chronique et on entre dans les complications. Sur l’énergie, la première mesure que nous devrions prendre concerne l’arrêt de la consommation du charbon.  Si en France, cette énergie représente Zola et les corons, le monde tourne avec cette énergie. Nous sommes dans une phase de transition et il est nécessaire de penser à demain. L’énergie de l’avenir repose sur le soleil en instantané ».

Et de conclure en s’adressant aux agriculteurs : « votre profession nécessite de regarder le monde vers l’avenir. Les innovations sont une façon d’assurer la productivité sans que cela soit néfaste. Soyez les explorateurs engagés de votre temps pour être les acteurs de demain ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages