«  Sauve ton paysan  » : le Loir-et-Cher mobilisé

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:55
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
«  Sauve ton paysan  » : le Loir-et-Cher mobilisé

La FNSEA et JA de Loir-et-Cher ont appelé les agriculteurs à se mobiliser contre l'agribashing, mardi 8 octobre. Quatre barrages filtrants ont été organisé sur les ponts de la Loire, à Muides-sur-Loire, Blois et Chaumont-sur-Loire.

En réponse à un mot d’ordre national, la FNSEA et JA de Loir-et-Cher se sont mobilisés mardi 8 octobre sur quatre ponts de la Loire : ceux de Muides-sur-Loire, Chaumont-sur-Loire, et les ponts François-Mitterrand et Charles-de-Gaulle à Blois.

Les objectifs étaient clairs  : mettre en garde le gouvernement sur ses incohérences et défendre auprès des automobilistes la qualité de l’alimentation française dont les agriculteurs sont les premiers acteurs.
L’ampleur nationale de la mobilisation aura permis de sonner un premier avertissement auprès du gouvernement. Le contact auprès des Loir-et-Chériens a été positif.

Les agriculteurs ont pu transmettre leur souhait de continuer à produire une alimentation saine et reconnue  : «  Nous souhaitons montrer aux citoyens que le gouvernement met à mal l’agriculture française en s’apprêtant à signer des accords internationaux, rappelle Didier Delory, président de la FNSEA 41. Nous avons besoin du soutien de la population pour continuer à produire demain sous signe de qualité française  ».

Les messages donnés s’appuient sur des réalités trop peu décriées  : les pratiques agricoles françaises permettent, par la traçabilité des produits et les règles de protection, de protéger les citoyens de risques sanitaires. Les différences de réglementation entre Amérique et France sont flagrantes  : alors que le Brésil peut produire avec des hormones et antibiotiques de croissance, ou encore introduire des farines animales dans l’alimentation des élevages, la France a interdit depuis longtemps ces pratiques.

Les agriculteurs rendent service à la société, en entretenant les paysages, en préservant l’environnement et en réduisant l’effet de serre (stockage du carbone). Le secteur agricole génère pas moins de 12  % des emplois en région Centre-Val de Loire.

«  Nous voulons inciter les Français à être acteurs dans leur acte de consommation  », appuie François-Xavier Rone, secrétaire général de la FNSEA 41. La mobilisation n’est pas finie, des actions sont à venir.

Au terme de cette journée, le bilan était satisfaisant. « Je veux une communication positive comme aujourd’hui !, a annoncé Didier Delory. Les gens n’entendent plus les plaintes, mais le fait de leur donner une pomme et un flyer avec des explications est utile. Ils ont entendu notre message. Il faut que l’on continue sur cette lancée de communication positive ».

De fait, la plupart des usagers se sont montrés compréhensifs : « Vous avez raison de faire ça, continuez ! », ou encore « Bon courage », « Bravo les gars, c’est une bonne démarche », ont pu entendre les agriculteurs.

FNSEA et JA 41, avec Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages