Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

"Un ensemble des services pour tous les agriculteurs et toutes les productions, de l’expérimentation au conseil, de l’information à la formation"

par Laurence Dupuis, mis à jour à 14:38
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
"Un ensemble des services pour tous les agriculteurs et toutes les productions, de l’expérimentation au conseil, de l’information à la formation"

Thierry Bontour est le président de la chambre d’Agriculture de Seine-et-Marne, dont la session de printemps a eu lieu le 21 mars. Interview.

Horizons : Votre rapport moral lors de la session de printemps de la chambre d’Agriculture de Seine-et-Marne débutait par un hommage appuyé à Xavier Beulin. Quel message souhaitiez-vous passer ?

Thierry Bontour : La disparition de Xavier Beulin a été un choc pour tous. Xavier était un grand visionnaire, pourtant autodidacte. Certains de ses détracteurs le décrivaient comme un agri-businessman. C’était mal le connaître. Bien sûr, il avait une notion très développée de la filière. Quoi de plus honorable que d’organiser le parcours d’un produit du champ à l’assiette, de maîtriser cette filière et ces outils industriels permettant de pénétrer les grands marchés et de réinvestir les dividendes au profit de la valeur ajoutée pour les agriculteurs ? C’est  ce modèle qu’il portait dans ses responsabilités à Sofiprotéol devenu le groupe Avril.

Il voulait « plus et mieux d’Europe » et était aussi convaincu de la force structurante de l’agriculture pour les pays africains et du sud de la Méditerranée. Xavier était une bête de travail. Il comprenait les enjeux du sujet exposé rapidement comme j’ai pu le constater, moi qui ai eu la chance de travailler avec lui pendant cinq ans au bureau de la FNSEA. Xavier Beulin était un capitaine. Il traçait la route.

Face à la situation économique très difficile des exploitations agricoles, différentes mesures ont été mises en place. Quelle est la situation à ce jour ?

Lors de la dernière réunion des organisations professionnelles agricoles, l’ensemble des structures exprimaient des inquiétudes fortes pour les mois à venir. Il est nécessaire, en cas de difficulté, de contacter ces structures pour se faire accompagner. La cellule d’écoute Rebondir 77 est en place pour aider les exploitants à analyser, comprendre, gérer et agir face à leur situation. La chambre d’Agriculture en est le coordonnateur. Nous nous appuyons également sur l’administration dans le cadre de la procédure Agridiff. Des aides de l’Etat, de la région et du département ont déjà été mises en œuvre.

Concernant la procédure d’aide de la chambre d’Agriculture en partenariat avec le conseil départemental, une communication sera effectuée par les canaux habituels prochainement. Cette aide vise à permettre à tous les exploitants, pour toutes les productions de maintenir voire renforcer leur décisions de gestion par le soutien au conseil, tant technique qu'économique, mais également à l'utilisation d’OAD (outils d’aide à la décision) et au pilotage de l'azote (analyses et prélèvements de reliquats azotés). Elle sera forfaitisée à l’hectare.

En présence du préfet et de représentants de l’administration, vous avez poussé un coup de gueule contre la gestion calamiteuse des aides…

À la veille de l’ouverture de la nouvelle campagne Pac, nous allons devoir gérer trois exercices sur une même année … Nous attendons toujours le paiement des MAEC pour quelques dossiers avec un retard de deux ans pour certains. Malgré tout, nous poursuivons notre travail sur ce principal dispositif pour utiliser les fonds du second pilier. Une MAEC régionale sur la biodiversité applicable sur tout le territoire vient d’être validée. Notre ambition pour l’agriculture : un secteur d’activité fort tant sur la scène internationale que sur le plan local pour continuer à nourrir nos concitoyens avec des produits sûrs, tracés, d’une qualité sanitaire irréprochable, en quantité, en diversité…

D’ailleurs, j’aimerais exprimer mon agacement à assister à cette cabale permanente de certains à opposer les agricultures, le bio et le conventionnel. C’est un débat sans fin dont certaines structures se nourrissent pour exister sans réellement soutenir les producteurs. Pour les chambres d’Agriculture, notre meilleure réponse c’est l’ensemble des services que nous développons pour tous les agriculteurs, pour toutes les productions, de l’expérimentation au conseil, de l’information à la formation.

Nous avons lancé le Pôle de compétitivité technique en agriculture biologique qui est la meilleure preuve de notre investissement ; aujourd’hui, les attaques en règle contre les financeurs et contre les chambres d’Agriculture soi-disant incapables de porter l’agriculture biologique sont intolérables. Montrons ce que nous faisons et arrêtons d’opposer les agricultures, car les agriculteurs biologiques de demain sont nos agriculteurs conventionnels d’aujourd’hui.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours

  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages