« Vols d'animaux : soyez vigilants »

par Laure Sauvage, mis à jour à 15:30
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« Vols d'animaux : soyez vigilants »

Philippe Dufour est éleveur de bovins viande à Échouboulains (Seine-et-Marne) et président d’Interbev Île-de-France.

Horizons  : Alors que les bovins et ovins rejoignent les prés actuellement, quel est l’état des pâtures en cette sortie d’hiver  ?

Philippe Dufour  : Après un hiver très humide, qui a vu un démarrage de l’herbe très précoce, les prairies étaient impraticables pour mettre des animaux, sauf sur les terrains très porteurs. On assiste à un arrêt de la pousse d’herbe. D’habitude, après une pause de 20 jours, les animaux peuvent retourner dans la même parcelle. Cette année s’annonce difficile en particulier avec le temps desséchant de la semaine passée et les gelées matinales. Après les inquiétudes pour réaliser les semis de printemps, d’autres surgissent pour l’herbe, le ray-grass, les ensilages…

En cette période de confinement, vous lancez un appel à la vigilance face aux vols…

Moutons, volailles et quelques bovins — un phénomène plus anecdotique — sont volés tous les ans dans les prés. Si les animaux ont besoin de ressortir, les stocks de fourrages étant limités, les phénomènes de crise et de panique alimentaire me font craindre que des gens viennent se servir. Des livreurs de viande se sont déjà fait agresser. J’appelle donc les éleveurs à la plus grande vigilance, en particulier dans les pâtures les plus éloignées. De plus, la période des fêtes religieuses est propice aux vols.

Quels sont les effets déjà visibles sur les filières viande en raison de cette crise  ?

Aucune baisse de consommation des fruits, légumes et viande n’est enregistrée dans les premiers constats réalisés depuis deux-trois semaines. Toutefois, on assiste à une modification de la consommation (haché et produits transformés sont privilégiés en viande rouge), les rayons traditionnels étant fermés dans les grandes surfaces — ils reprennent timidement une activité — et les bouchers tripiers sur les marchés ayant vu leur activité réduite à néant alors que les boutiques voient la leur augmenter. Les nouvelles orientations du marché engendrent un équilibre du marché plus difficile. Il en va de même pour l’export. Il faut s’adapter.

Concernant la production ovine, la situation est plus compliquée. Une campagne de communication est lancée à l’approche de Pâques avec une orientation vers des morceaux plus piécés, les grandes réunions familiales ne pouvant pas se tenir. À Rungis, la filière viande est très perturbée à cause de la fermeture de la restauration collective et des marchés. 30  % des bouchers se trouvent sur des marchés et peu ont rouvert. Certains ont mis en place des livraisons. Concernant l’export de viande bovine, avec l’Italie les flux d’animaux fonctionnent, sauf si problème de transport. Le marché se maintient, la consommation aussi, il n’y a donc pas de raison que les prix à la production baissent.

Propos recueillis par Laurence Goudet Dupuis

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages