2 500 personnes à Chartres pour la réouverture du Compa

par Hervé Colin, mis à jour à 14:25
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
2 500 personnes à Chartres pour la réouverture du Compa

Plus de deux mille cinq cents personnes se sont précipitées au Compa à Chartres (Eure-et-Loir), les 21 et 22 mai, pour sa réouverture au public. Entièrement remanié, le conservatoire de l'agriculture offre sur trois mille mètres carrés de toutes nouvelles facettes.

Rien n'a changé mais tout est différent. Après un an et demi de travaux, le Compa a rouvert ses portes le 21 mai.

Les vieux tracteurs sont impeccablement alignés sous la rotonde et les collections regorgent toujours de tout un tas de trouvailles et de petits trésors. Mais tout a été repensé, remanié, réinventé, pour être plus clair, plus didactique, plus ludique, plus interactif, au final plus ouvert.

Et pour s'en rendre compte, plus de deux mille cinq cents personnes s'y sont précipitées au fil du week-end, preuve que l'attente était bien présente.

L'équipe du conservatoire de l'agriculture a donc redéfini le parcours muséographique en quatre séquences.

La première, les champs, s'ouvre dans la grande nef où sont réunis les outils et les machines qui retracent dix mille ans d'histoire de l'agriculture. Les nouveaux dispositifs mis en place — les écrans suspendus ou la signalétique au sol par exemple — prennent ici tout leur sens et offrent d'autres outils de compréhension.

La seconde séquence est une petite merveille : c'est l'almanach. Il se compose de douze cabinets de curiosité qui racontent à leur manière et sur une centaine de mètres l'histoire du monde rural, ses traditions, ses mutations.

La troisième séquence, l'album, est également une très belle idée. Elle se déroule dans un lieu intime, au cœur du musée. Là, sur un grand écran, défilent les images d'un paysage de plaine au fil de l'année et du travail agricole, tandis que sur trois autres écrans se succèdent des témoignages et l'analyse des représentations du monde paysan.

La dernière séquence, l'atlas, se veut illustrée et interactive. Elle invite le public à se pencher sur les grands défis lancés à l'agriculture, comme nourrir neuf milliards de personne en 2050 tout en produisant de façon à préserver la santé de la planète...

Enfin, de nouveaux espaces ont fait leur apparition. L'un est consacré aux jeux et place les plus jeunes en situation d'éleveurs ou de cultivateurs. Un autre est consacré aux aménités, avec deux salons confortables et un espace pique-nique.

Le Compa va poursuivre dans sa programmation d'expositions temporaires, l'occasion d'interroger un sujet, d'aider à mieux comprendre le monde en croisant les regards. La prochaine aura lieu début octobre, elle aura pour thème : « La fin des paysans ? » Cinquante ans après la publication du livre d'Henri Mendras, ce qui était un constat devient une question. 

Le Compa pratique Situé Pont de Mainvilliers à Chartres, le Compa est ouvert du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h et les samedi, dimanche et jours fériés de 14h à 19h (jusqu'à 18h du 2 novembre au 31 mars). Tarifs : adultes : 5 euros ; étudiants, enseignants, seniors, groupes : 3 euros ; de six à 18 ans : 2 euros ; gratuit pour les moins de six ans. Parking gratuit. Renseignements : 02.37.84.15.00 – www.lecompa.fr.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages