« 2018, un millésime exceptionnel »

par Doriane Mantez, mis à jour à 15:04
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« 2018, un millésime exceptionnel »

Les vendanges sont sur le point de se terminer… Anne Buchet, responsable du laboratoire œnologique de la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, annonce un millésime exceptionnel, faisant rimer qualité avec quantité.

Anne Buchet, responsable du laboratoire œnologique de la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, s'exprime avec le sourire sur le millésime 2018.

« Le millésime 2018 s’annonce exceptionnel ! De mémoire de vignerons, une belle année comme ça, alliant quantité et qualité, ça remonterait à 1989. J’ai fait le tour des récoltes et je peux dire qu’il n’y a pas un grain de pourri. L’état sanitaire est parfait, je n’ai jamais vu ça depuis que je suis dans le métier. C’est que du bonheur !  », lance avec le sourire Anne Buchet, responsable du laboratoire œnologique de la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher. 

En Loir-et-Cher, les vendanges touchent à leur fin. On a fini de ramasser le Sauvignon, le Chardonnay, le Gamay et le Pinot noir et l’on va finir cette semaine le Côt avec le Cabernet. Comme depuis deux-trois ans, les vendanges ont commencé précocement. Les vignerons étaient prêts et certains ont attaqué dès la dernière semaine d’août. L’avantage des vendanges précoces est que l’on travaille dans de superbes conditions : il ne pleut pas, il ne fait pas froid et les journées sont encore longues. Que rêver de mieux ?!

Cette année, la sécheresse alliée à de très fortes températures tout l’été ont causé du stress hydrique sur quelques parcelles. Une poignée de vignerons se sont laissés piéger par le mildiou. Et contrairement à ce que l’on peut entendre, c’est autant en conventionnel qu’en bio. Il est important de ne pas faire d’amalgame entre le bio et le mildiou. C’est une question de stratégie, ou de qualité de matériel, de réglages pulvé… Quelques exploitations du département ont perdu entre 20 et 30 % de leur récolte.

On peut dire que 2018 est l’année du vigneron, celui qui connaît ses terres, ses vignes, son matériel, la vinification… La sécheresse dépend des secteurs et des terres. La vigne aux racines profondes est encore très belle et ne manque pas d’eau, alors que la vigne en sol séchant a commencé à perdre ses feuilles dès le début du mois d’août, engendrant des problèmes de maturité sur des parcelles très localisées.

A contrario, chez certains, le stress hydrique était bien présent mais les grains ont continué de grossir. C’est un phénomène positif que l’on n'a pas l’habitude de voir.

Avec tout ce soleil, les raisins sont très différents des années précédentes. Celui qui va faire comme d’habitude va se planter. Cette année, la vinification va être particulière par rapport à l’alcool très fort, l’acide faible et l’azote assimilable pointé entre 20 et 30, soit dix fois de moins que les 200 milligrammes préconisés. Il va donc falloir mesurer si les levures ont de quoi manger et savoir quand apporter les nutriments azotés et dans quelle quantité. Les œnologues devront être performants afin d’aider les vignerons à adapter leurs vinifications.

Afin de maintenir la fraîcheur ligérienne de nos vins (éviter les vins trop peu acides ou dits mous), nous avons demandé une dérogation de l’acidification qui a été validée (la semaine dernière) par l’Inao et la Direccte, pour certaines appellations.

Ce millésime hors norme, avec un volume généreux, tant attendu par les vignerons loir-et-chériens à court de stock, s’applique aussi à l’échelle nationale… Se pose alors la question des marchés, notamment pour les négoces.

Bien que les petites appellations travaillent très peu avec les négoces (Valençay, Cheverny…), l’AOC Touraine elle, envoie énormément le Sauvignon aux négoces. Comment vont être les cours ? Est-ce que les professionnels vont être en capacité d’absorber tout le volume ? Ce sont des questions cruciales que se posent de nombreux viticulteurs inquiets. Mais, pour le moment, nous n’avons pas de réponses…

Avec un aussi beau millésime, ce qui est sûr, c’est que les particuliers seront au rendez-vous. Les amateurs de vin vont pouvoir acheter sans se priver ! »

Propos recueillis par Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages