À Itteville, Thierry Desforges se lance dans la production de sapins de Noël

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:14
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
À Itteville, Thierry Desforges se lance dans la production de sapins de Noël

À Itteville (Essonne), Thierry Desforges se lance dans une nouvelle diversification : la production de sapins de Noël. Les premiers pieds ont été plantés la semaine dernière.

Épicea et nordmanns font désormais partie du paysage agricole essonnien. À Itteville, Thierry Desforges se lance en effet dans la production de sapins de Noël.

Tout est parti d'une expérience professionnelle en Champagne où le jeune agriculteur a travaillé dans les vignes, bien avant son installation. « Dans cette exploitation, il y avait une production de sapins de Noël, je suis rentré à la maison avec quelques pieds et je les ai plantés dans le fond du jardin de mes parents ; ils font aujourd'hui huit mètres », sourit-il.

Durant plusieurs années, Thierry Desforges garde en tête cette production comme une possible diversification et c'est cette année qu'il a décidé de se lancer.

« Le contexte agricole est difficile et l'avenir est ici particulièrement incertain. En cas d'obligation de création des zones de non-traitement de cinq ou dix mètres par exemple, c'est plus de la moitié de mes parcelles qui devriendrait incultivable », craint le jeune agriculteur qui cherche judicieusement à diversifier ses activités et ses sources de revenus (Il y a quelque temps, il a d'ailleurs créé avec des voisins agriculteurs un regroupement de producteurs de quinoa et lentilles sous le nom d'Emile et une graine, NDLR).

« Je cherchais une idée de production pour mes plus mauvaises terres, poursuit Thierry Desforges au volant de son tracteur. Ici, celle-ci n'a pas été cultivée depuis 1992 ! Ce n'est que du sable. J'ai d'abord envisagé de faire des carottes ou des asperges mais je n'ai pas l'irrigation et cela s'est avéré trop compliqué de l'installer à cause d'une zone de captage. C'est à ce moment que j'ai repensé aux sapins ». 

Pour cette première année, l'agriculteur essonnien vient de planter près de cinq mille pieds de sapin. « Environ 500 épicéas et le reste en nordmanns, c'est le plus recherché », souligne celui qui profite du profil particulier de sa parcelle pour la passer en bio. « Le sapin bio me permettra de valoriser davantage ma production, que j'écoulerai au maximum en vente directe. »

Après un léger travail du sol où se trouvait un couvert, les sapins ont été plantés en rangs à l'aide d'une machine spéciale, prêtée par une exploitation voisine.

« J'ai profité des vacances scolaires de la Toussaint pour embaucher de la main-d'œuvre car il y a beaucoup de manutention. Ensuite, je pourrai gérer la production seul. Il y aura essentiellement du travail de désherbage et de taille. Les premiers sapins seront prêts à la vente d'ici quatre ou cinq ans. »

Pour les écouler, Thierry Desforges envisage plusieurs solutions : la création d'une boutique saisonnière au sein de sa ferme, la possibilité pour les clients de venir directement sur la parcelle choisir leur sapin sur pied ou encore un système de parrainage d'un sapin qui pourrait prendre effet d'ici quelques mois et ainsi lui apporter dès à présent un peu de trésorerie. 

Marine Guillaume

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages