À la découverte d'un élevage de cervidés

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:41
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
À la découverte d'un élevage de cervidés

Le 28 mai, la ferme de l’Étang à Épuisay, où sont élevés des cerfs et des biches, a ouvert ses portes à un groupe d'élus du conseil départemental de Loir-et-Cher.

Dans le cadre des visites cantonales, Nicolas Perruchot, président du conseil départemental de Loir-et-Cher, a passé la journée du 28 mai sur le territoire du Perche. Devant une trentaine de personnes, l’éleveuse Chloé Norguet a présenté l’exploitation familiale, lancée il y a une trentaine d’années par son père Patrice Norguet.

«  Dans les années 90, mon père a décidé de diversifier son activité céréalière en se lançant dans l'élevage et la transformation de viande de cervidés, raconte la jeune femme de 28 ans. Après son décès, ce fut comme une évidence pour moi de reprendre l’activité avec la même passion que lui.  »

Cela fait bientôt deux ans que la pétillante Chloé a repris la ferme, qui compte aujourd’hui 90 biches et 2 cerfs en reproduction sur une trentaine d’hectares de parcs et 140 ha en céréales.

«  Tout au long de l'année, les animaux sont élevés en parfaite autonomie, se nourrissant des produits de la ferme (pâturages, orge, maïs, foin, paille…), explique l’agricultrice. Quant à la partie céréales, elle est gérée par un collègue agriculteur car ce n’était pas mon truc  ».

Âgés de 20 à 30 mois, les animaux sont abattus à l'abattoir de Vendôme et la totalité de la découpe est effectuée à la ferme, au sein du laboratoire certifié Normes européennes. Les deux tiers de son chiffre d’affaires se font en fin d'année.

«  On n'a pas vocation à vendre du cerf toute l’année, précise Chloé. La majorité de la production de viande fraîche est écoulée entre octobre et décembre  ».

Afin de s’adapter à la clientèle, elle ne manque pas d’idées culinaires et propose toute une gamme de produits du terroir à base de cervidé comme les saucissons, terrines, rillettes, galantines… ou encore des plats cuisinés comme le civet, tajine, colombo, Cassoucerf… «  J’aime à montrer que l’on peut faire des choses originales avec le cerf  ».

Tout comme son papa, Chloé mise sur la vente directe, qui est selon elle «  un concept porteur, une façon de mieux mettre les productions en valeur  ».

Adhérente de Bienvenue à la ferme, Paris fermier, C du Centre, lieu d’accueil de plus de 200 camping-caristes affiliés au groupe France passion, également associée au sein du magasin de producteurs La ferme à Saint-Gervais-la-Forêt, l’éleveuse met toute son énergie à attirer et séduire les consommateurs.

«  La vente directe et l’accueil à la ferme sont des façons de rééduquer les gens, de démontrer pourquoi il faut un prix juste et rémunérateur pour les producteurs, affirme-t-elle. Je suis une petite productrice, mais je suis sûre que l’on a encore beaucoup de choses à valoriser dans ce département qui a de la chance d’avoir une offre touristique aussi importante  ».

Dans ce sens, Nicolas Perruchot a conclu cette visite en rappelant son idée de créer un concept de «  Route des petits producteurs  ».

Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages