Accompagnement stratégie 28 poursuit son développement

par Hervé Colin, mis à jour à 12:03
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Accompagnement stratégie 28 poursuit son développement

L'association de gestion Accompagnement stratégie 28 (AS 28) a tenu son assemblée générale annuelle le 27 novembre à Chartres, affichant une belle progression de son activité.

« Nous comptons aujourd'hui 720 adhérents et nous accompagnons 776 entreprises, en légère hausse tant dans le domaine agricole que dans les autres secteurs d'activité. Des chiffres qui sont la meilleure des récompenses et qui montrent que nous sommes dans la bonne voie. Mais notre richesse, ce sont les femmes et les hommes qui travaillent pour vous », a déclaré le secrétaire de l'association de gestion Accompagnement stratégie 28 (AS 28), Bernard Le Bris dans son rapport moral, lors de l'assemblée générale de l'association qui s'est déroulée le 27 novembre, à Chartres.

Il a précisé que si les heures de comptabilité sont restées stables, celles consacrées au conseil ont progressé.

L'exercice 2017 a été un exercice de transition pour AS 28. Humainement, elle a été marquée par le départ de son directeur Philippe Heurtaux en juin, remplacé par Marie Dauvilliers qui officiait à Blois (Loir-et-Cher) auparavant. Par ailleurs, deux comptables ont été embauchés.

Transition technique également avec l'adoption d'un nouveau logiciel de comptabilité, Isacompta. Par ailleurs, des investissements ont été fait dans du matériel informatique ainsi que dans l'aménagement des nouveaux bureaux de Miermaigne.

Après avoir été présentée à l'assemblée, la nouvelle directrice de l'association a fait part d'un changement de logiciel pour les adhérents équipés d'Istéa. La nouvelle solution, nommée Isanet, permet la saisie des dossiers sur Internet : « elle est conviviale, agréable et facile d'utilisation. Ceux qui le souhaitent pourrons suivre une formation gratuite d'une demi-journée assurée par AS 28 », a-t-elle précisé.

Marie Dauvilliers a également fait part d'un rapprochement avec la FDSEA et l'AS 49 au sujet des payes, afin de continuer à proposer des prestations sociales de qualité en dépit d'une réglementation plus exigeante avec la mise en place du prélèvement à la source.

La seconde partie de l'assemblée générale a été consacrée à une intervention passionnante de Mickaël Mangot sur les leçons inattendues de l'économie du bonheur, dont il est l'un des spécialistes.

Cette branche méconnue de l'économie se penche sur les relations statistiques entre une situation sociale et une perception du bonheur. Et à ce petit jeux, la France se classe à la 23e position sur les 25 pays les plus heureux.

En tête on trouve la Finlande, la Norvège ou le Danemark : « la France est marquée par une insuffisance de générosité. Nous sommes ronchons et pessimistes », a analysé l'économiste.

Mickaël Mangot a essayé ensuite d'apporter des réponses à quelques questions : Faut-il être riche pour être heureux ? Pas nécessairement. Si l'argent permet de répondre à certains besoins, il ne donne pas d'accomplissement. Plus les revenus grimpent et plus les aspirations augmentent : « on galope derrière et ce que l'on vise ne s'achète pas ».

Faut-il travailler pour être heureux ? En tous cas, le chômage a un effet terrible sur le bonheur. Et l'engagement actif dans son travail peut en être une source. Et pour lui, le bénévolat booste le bonheur. Pour finir, il a un peu refroidi tout le monde en affirmant que 50 % du bonheur était lié à la génétique.

Néanmoins, certains exercices sont positifs, comme la méditation. Et pour que le bonheur s'exprime le mieux, il faut l'anticiper, le savourer quand il est là et s'en souvenir ensuite. Comme une valse à trois temps.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages