Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Action Champs-Elysées réussie

par Christophe Belhomme, mis à jour à 19:16
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Action Champs-Elysées réussie

L'action coup de poing préparée avec minutie par la FRSEA et Jeunes agriculteurs Ile-de-France a été un succès médiatique.

6 h 27, vendredi 22 septembre à Paris. Un camion surgit dans la nuit, pose un container à l’angle de l’avenue de Marigny, sur les Champs-Elysées. Des banderoles «  Macron tue (les agriculteurs)  », «  Soja argentin OGM  », «  Blé ukrainien radioactif  » sont déployées.

Tandis qu’un cordon de voitures s’organise pour protéger les participants, des balles de paille sont étalées, des agriculteurs en tee-shirt noir s’allongent aussitôt sur le sol pour dénoncer la gravité de la situation. D’autres, stationnés en divers points, les rejoignent aussitôt.

Les CRS interviennent mais bien trop tard pour empêcher le mouvement de perdurer.

Pendant quatre heures, à l’appel des Jeunes agriculteurs et des FDSEA, trois cents agriculteurs venus de toute l’Ile-de-France et des départements limitrophes (Eure, Seine-Maritime, Eure-et-Loir, Loir-et-Cher, Loiret, Oise) ont interpellé le président de la République sur sa volonté de supprimer les produits phytosanitaires, avec au 1er janvier 2018 le glyphosate, via une décision européenne.

Il s’agit pour les agriculteurs de protester contre le retrait de moyens de production, réduisant une compétitivité économique déjà très fragile et ouvrant la porte à l’importation de produits agricoles aux normes sanitaires très éloignées des réglementations françaises.

Dans les rangs, la condamnation est unanime. «  S’il n’y a plus d’agriculture en France, quelle sera demain la vitalité des territoire ruraux  ?  », a souligné Damien Greffin, président de la FRSEA Ile-de-France, qui a rappelé que pour la première fois depuis cinquante ans, la balance commerciale française agricole «  est déficitaire alors que l’excellence agricole française est une réalité. Ce qui veut bien dire que quelque chose ne va plus. À l’image de ce container que nous avons fait venir ce matin, notre agriculture est en train de disparaître…  »

Médias de la presse écrite (Le Point, Le Monde) et audiovisuelle (BFM TV, Europe 1, RTL, M6) se portent sur les lieux, multipliant les interviews et les directs auprès des responsables JA et FDSEA.

Cyrille Milard, secrétaire général de la FDSEA de Seine-et-Marne, cheville ouvrière de la partie technique de l’opération, est très satisfait de la mobilisation  : «  On avait quelques craintes par rapport aux camions de CRS qui nous attendaient pas très loin. L’idée, c’était d’amener ce container qui représente les importations des autres pays avec d’autres méthodes de culture qui sont distordantes au niveau de la concurrence. On a réussi à le faire en attirant les médias sur la gravité de la situation et la mobilisation est à la hauteur de ce qu’on avait prévue  ».

Une délégation de six personnes a été reçue à l’Elysée par la conseillère agricole d’Emmanuel Macron, Audrey Bourrolleau, tandis que les manifestants ont échangé avec Nicolas Hulot, venu sur place pour faire passer un message : «  Je ne suis pas un dogmatique, pas là pour emmerder l’agriculture.  »

Avec cinq personnes dans la confidence et une douzaine d’exploitants mobilisés pour les aspects techniques de l’opération, FRSEA et Jeunes agriculteurs d’Ile-de-France ont réussi un coup de maître qu’ils pourraient bien rééditer s’ils n’obtiennent pas satisfaction. Pas avant plusieurs semaines cependant, car les travaux des champs n’attendent pas  !

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages