Agriculture et numérique : bientôt le mariage !

par Laure Sauvage, mis à jour à 11:12
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Agriculture et numérique : bientôt le mariage !

Le rapprochement entre numérique et agriculture se concrétise en Eure-et-Loir : vendredi 29 mai à Châteaudun, le lancement du campus Les champs du possible prenait des allures de fiançailles.

Plus de trois cents représentants des territoires, de l’agriculture, du numérique, des acteurs économiques et de l’enseignement ont répondu présents à l’invitation du député Philippe Vigier. Tous se sont retrouvés à l’ancien siège de la coopérative d’Agralys.

C’est sur ce site d'un hectare qu’un campus d’expérimentation ouvrira ses portes début octobre. Le lieu se voudra « un écosystème favorable au développement des technologies dans l’agriculture ».

Le campus accueillera des étudiants : le lycée agricole de Nermont, qui devient propriétaires des lieux, va y installer une partie de ses formations continue et initiale. Le lycée souhaite aussi ouvrir une nouvelle formation d’ici à 2016 ou 2017 : un BTS « systèmes numériques » en apprentissage, unique en région Centre Val-de-Loire.

Le directeur de l’établissement, Xavier Marin, indique : « On dit souvent qu’il y a un fossé entre le monde de l’école et celui du travail. Ici, il y a une volonté de faire le joint entre les deux. » Car Les champs du possible vont aussi être investis par une dizaine de startups spécialisées dans les objets connectées et l’agriculture de précision. « On veut permettre à ces jeunes pousses de se développer et de s’élancer », explique Philippe Vigier.

Ces entreprises auront accès à cent mètres carrés d’espaces de travail, d’un appui logistique, et d’un accompagnement assuré entre autres par l’association Agrodynamic et développement durable, la chambre d’Agriculture, le conseil départemental, le Pays dunois, le Centre européen d’entreprise et d’innovation, le Comité de développement économique d’Eure-et-Loir et le Crédit agricole.

Un laboratoire de fabrication doté d’outils à commande numérique (fraiseuses, imprimantes 3D,…), leur permettra de réaliser des prototypes, qu’ils pourront ensuite tester en « grandeur nature » sur un terrain d’expérimentation et dans un réseau de fermes. Les travaux et le matériel coûtent presque 3,5 millions d’euros. L’enseignement catholique du Centre et le lycée de Nermont ont chacun apporté un million d’euros, l’Etat subventionne le projet à hauteur de 900 000 euros, le restant provient de l’Europe, du département et de la région. 700 000 euros seront par ailleurs consacrés à l’aide au développement des start-up, à l’animation et au marketing.

« C’est important d’accompagner les startups dans ce segment reconnu qu’est l’agriculture, souligne Philippe Vigier. Il y a une technicité de l’agriculture eurélienne, reconnue dans le monde entier ». Eric Thirouin, le président de la chambre d’Agriculture, ne peut qu’adhérer à ce discours. « En agriculture on est à la pointe, on est dans l’expertise. On parle souvent de principe de précaution. Si on veut une France qui gagne, il faut ajouter le principe d’innovation ! » a-t-il lancé lors de la cérémonie de lancement du campus.

Une cérémonie qui s'est révélée à l’image de ce que veulent être Les champs du possible : connectée, dynamique, « à l’américaine ». Seul bémol : le vent a empêché de faire voler le drone !
En attendant les faire-part, la date de l’ouverture officielle de ce campus agrico-numérique est fixée : ce sera le 3 octobre.

Retrouvez ici le site web du campus.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages