Atelier poules pondeuses avec vente en filière longue

par Marine Guillaume, mis à jour à 10:10
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Atelier poules pondeuses avec vente en filière longue

Dans le cadre des journées diversification organisées par la chambre de région, une vingtaine de personnes sont venues à la rencontre de Philippe Duval, éleveur de poules pondeuses à Havelu (Eure-et-Loir).

Jeudi 12 avril, une vingtaine d'agriculteurs ont passé les frontières de l'Île-de-France pour se rendre à Havelu (Eure-et-Loir) à la rencontre de Philippe Duval, éleveur de poules pondeuses. La visite a eu lieu à l'invitation de la chambre d'Agriculture de région Île-de-France dans le cadre des journées diversification.

Accueillis par Françoise Chancel, en charge des projets diversification à la chambre, les agriculteurs ont pu découvrir le fonctionnement de cet atelier de quarante mille poules pondeuses répartis sur deux sites. « J'ai vingt mille poules sur chaque site, a présenté l'agriculteur eurélien, avec une salariée à temps plein. J'y passe également moi-même environ une heure par jour ainsi que les week-ends et jours fériés. » 

Philippe Duval a évoqué les différentes étapes qu'il a franchies avant de pouvoir se lancer, notamment à propos de l'implantation de son bâtiment, de ses caractéristiques (déclaration en préfecture, éloignement des habitations, bâtiments avec volières...), mais aussi sur le plan financier. « Il faut compter un investissement de départ d'environ quarante euros par poule tout compris (bâtiment, matériel, terrassement, création des accès, raccordements eau et éléctricité, NDLR) et compter quinze ans pour un jeune pour avoir un retour sur investissement. »

Philippe Duval commercialise ses œufs en filière longue via la marque L'œuf de nos villages depuis 2010. À ses côtés était donc présent le dirigeant de l'entreprise, Jean-Luc Lecoq.

Lui-même éleveur de poules pondeuses en cage à Gambais (Yvelines), le chef d'entreprise a évoqué la profonde mutation que le marché de l'œuf est en train de connaître. « Auparavant, nous commercialisions une majorité d'œufs de cage, a t-il concédé. Désormais, la demande des consommateurs est tout autre et l'œuf de plein air prend le dessus, tant et si bien que nous sommes dans une phase d'arrêt progressif de l'œuf en cage ».

Le marché de l'œuf plein air a en effet bondi de 11 % en un an. Jean-Luc Lecoq a décrit un marché « porteur où le locavore marche bien » et où la concurrence européenne existe peu, voire pas.

« 99,9 % des œufs commercialisés en grandes surfaces sont français. Il y a encore quelques fabricants de produits transformés qui utilisent de l'œuf étranger mais les récents scandales sanitaires les ont incités à changer leurs pratiques », a t-il expliqué.

Enfin, grâce à la présence d'un conseiller volailles de l'Établissement régional de l'élevage, les agriculteurs ont pu échanger sur la disponibilité des vétérinaires ruraux, l'alimentation des poules, les traitements administrés ou encore le taux de mortalité.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages