Au nom de la terre, projections privées les 16 et 17 septembre

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:22
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Au nom de la terre, projections privées les 16 et 17 septembre

Événement La MSA Île-de-France, en partenariat avec les FDSEA, organise deux projections (à Melun et au Chesnay) en avant-première du film Au nom de la terre.

Au nom de la terre. Cinq petits mots pour raconter l'agriculture dans ce qu'elle a de plus beau, de plus vrai, de plus passionnant, cinq petits mots pour dire aussi ses difficultés, ses contraintes et ses sacrifices.

Le film sortira en salle le 25 septembre. Le producteur a sollicité la MSA Île-de-France qui, dans le cadre d'un partenariat avec la FDSEA de Seine-et-Marne et d’Île-de-France ouest, travaille à l'accompagnement des exploitants dans un contexte agricole difficile, notamment depuis 2016.

Deux projections privées du film sont donc organisées en avant-première pour les adhérents des FDSEA d’Île-de-France, l’une au Chesnay (Yvelines) le 16 septembre et l’autre à Melun (Seine-et-Marne) le 17 septembre.

Lundi 16 septembre au Chesnay

En Yvelines, la projection est programmée lundi 16 septembre à 19  h 30 au tout nouveau cinéma UGC de Parly 2 au Chesnay (Yvelines). À l'issue du film, un temps d'échanges aura lieu avec le réalisateur du film, Édouard Bergeon, et l'acteur principal, Guillaume Canet.

Le premier est fils et petit-fils d'agriculteur. Le film est d'ailleurs largement inspiré de l'histoire de sa propre famille. Quant à Guillaume Canet, il s'est penché sur la condition du monde agricole en amont du tournage et, depuis, a souhaité s'engager pour soutenir les agriculteurs.

Le nombre de places étant limité, il est indispensable de réserver au plus vite à accueil@fdseaif.fr ou par téléphone au 01.39.54.05.55.

Mardi 17 septembre à Melun

En Seine-et-Marne, la projection se tiendra mardi 17 septembre à 19  h 30 au cinéma Les Variétés, 20 boulevard Chamblain à Melun. Tout comme la veille en Yvelines, un temps d'échanges aura lieu à l'issue du film.

Le nombre de places étant limité, il est indispensable de réserver au plus vite, soit par mail à katia.montagu@fdsea77.fr ou par téléphone au 01.64.79.31.02.

L’histoire du film

Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming (États-Unis) pour retrouver Claire, sa fiancée, et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début.

Peu à peu, les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et de ses enfants, il sombre. Débute alors une longue descente aux enfers pour le père de famille, habité par un sentiment d’isolement en dépit du soutien de ses proches.

Construit comme une saga familiale, et d’après la propre histoire du réalisateur, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces quarante dernières années (modernisation, industrialisation, mondialisation, changement des habitudes de consommation ou encore chute des cours du marché).

Marine Guillaume

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages