Auriane s’engage pour du cuir français

par Laure Sauvage, mis à jour à 19:20
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Auriane s’engage pour du cuir français

Soucieux de retrouver du « bon sens » dans leurs actes de consommation, Auriane de Saint-Albin et ses enfants ont créé la marque d’accessoires Le Cuir est dans le pré.

Auriane de Saint-Albin vient de lancer une nouvelle marque de maroquinerie 100  % française, installée à Choue, en Loir-et-Cher  : Le cuir est dans le pré.

Le principe est simple, fabriquer en France des accessoires de mode à partir de cuir de vaches françaises bien élevées*. «  Nous avons beaucoup consommé depuis des années. Aujourd’hui les Français s’intéressent de plus en plus à l'origine et à la fabrication de leurs accessoires de mode, assure la cheffe d’entreprise. Le Cuir est dans le pré incarne les valeurs de transparence et de traçabilité que recherchent les clients  ».

Le déclic s’est fait lorsqu’elle a appris que sur les 3,4 millions de bovins adultes abattus annuellement en France pour la filière alimentaire, seulement 10  % des peaux étaient tannées sur le territoire. «  J’ai trouvé ça absurde, polluant et pas du tout dans l’air du temps. Le cuir est une matière noble, naturelle et qualitative. C’est le recyclage de la peau d’animal dont on mange la viande.  »
100  % made in France

Entourée de ses quatre enfants, Auriane de Saint-Albin a monté sa propre chaîne de valeurs 100  % française et commercialise depuis le mois de mai ses créations (ceintures, sacs, bracelets, porte-clés et accessoires pour chien) exclusivement sur Internet et sans intermédiaire afin de maintenir des prix accessibles. «  De la matière première à la fabrication, tout se passe en France  », souligne-t-elle. Et, bien que le mouvement végane fasse parler de lui depuis quelques années, la créatrice assure que «  tant qu’il y aura des consommateurs de lait, de fromage et de viande en France, il y aura des peaux à transformer  ».

Véritable aventure familiale, Le Cuir est dans le pré réunit toute la tribu De Saint-Albin autour de sa passion pour la mode. «  Chacun y trouve sa place selon ses compétences  »  : Louis, âgé de 22 ans, est styliste, Quentin, 27 ans, s’occupe de la partie commerciale, Apolline, 23 ans, de la communication digitale et des relations presse et Maxence, 19 ans, se focalisera sur les perspectives de développement.

Afin de pouvoir concrétiser leurs idées, la start-up s’appuie sur des prestataires et partenaires experts  : les peaux proviennent d’un abattoir se souciant du bien-être animal de la Mayenne, la transformation se fait dans le Maine-et-Loire et dans le Tarn, et enfin, la fabrication des accessoires en cuir à Couëtron-au-Perche, en Loir-et-Cher.

Les boucles en laiton doré ou argenté sont fabriquées à Paris et l’expédition se fait via un Établissement et service d’aide par le travail (Esat) situé aussi en Loir-et-Cher. Auriane avoue regretter que les abattoirs alentours n'aient pas pu donner de suite favorable à une collaboration.

Selon l’idée «  d’acheter mieux et moins  », la famille a créé des accessoires de vie unisexes et adaptables. «  L’idée est d’associer des pièces en cuir brut, pleine fleur, de sept couleurs différentes à des boucles en laiton, des chaînes et des mousquetons pour que chacun puisse créer son accessoire selon ses propres envies, explique-t-elle. Nous créons des objets classiques qui se veulent utiles, faciles, solides et indémodables. C’est du haut de gamme, du qualitatif, mais ça doit rester accessible — on ne dépasse pas les 200 euros — pour permettre aux gens de s’équiper français  !  »

Doriane Mantez

*selon un cahier des charges dit respectueux des animaux  : vaches adultes, nées et bien élevées en France, qui ont pâturé au minimum six mois par an et qui ont été abattues dans l’exigence du respect des règles du “bien-être animal” (transport court, accueil apaisé et étourdissement préalable).

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages