Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Avec une clavicule cassée, Alain Vaillant a fait appel au Service de remplacement

par Marine Guillaume, mis à jour à 14:48
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Avec une clavicule cassée, Alain Vaillant a fait appel au Service de remplacement

Après un accident de la vie privée, Alain Vaillant n'a pas pu travailler durant un mois. Il a fait appel au Service de remplacement en agriculture d'Ile-de-France.

Son accident est arrivé au plus mauvais moment, celui du début des agnelages. À Vallangoujard (Val-d'Oise), Alain Vaillant cultive deux cents hectares de terre et élève aussi deux cent trente brebis « qui mettent toutes bas en l'espace de quelques semaines », raconte l'agriculteur.

Début février, en coupant du bois en forêt, il tombe, se blesse à la tête et se casse la clavicule. Bilan : six semaines d'arrêt de travail.

Un coup dur pour sa ferme car son fils et sa belle-fille se retrouvent seuls pour assumer toute la charge de travail, nuit et jour. Alain Vaillant choisi alors de faire appel au Service de remplacement en agriculture d'Ile-de-France (Sraif) pour pallier son absence. 

« J'ai pris contact avec l'animatrice du Sraif qui s'est occupée de mettre en ligne une annonce d'emploi et deux jours après, elle m'a envoyé deux CV », se souvient l'agriculteur qui n'a alors plus qu'à faire son choix : « Parmi les deux candidats, il y avait Mehdi. Il n'avait aucune connaissance du milieu agricole mais il avait l'air volontaire et il habitait à proximité alors j'ai tenté l'aventure. »

Le 19 février, le jeune remplaçant arrive à la ferme et découvre un métier « très physique ». « Je suis très sportif », confie le jeune homme, « mais j'avoue que durant ce mois de remplacement, j'ai oublié la salle de sport » !

Et Alain Vaillant d'avouer : « À l'issue du premier soir, j'ai pensé qu'il pouvait ne pas revenir le lendemain... »

Pourtant, bien accueilli et très encadré, Mehdi s'est accroché et a même pris plaisir à travailler avec les bêtes : « Je ne connaissais rien à l'élevage. À la base, je suis préparateur de commandes. Mais j'ai appris et j'ai même pris des responsabilités. C'était une belle expérience et j'envisage de rester en contact avec le Sraif pour retravailler en agriculture peut-être un jour. » 

Un sentiment positif également partagé par toute la famille Vaillant à l'heure du dernier jour de travail de Mehdi : « Nous allons garder ses coordonnées car même sans être du milieu agricole, il s'est vraiment bien intégré », se réjouit-elle.

Et ce remplacement réussi pourrait même leur donner des idées. Quelques mois auparavant en effet, ils avaient déjà fait appel au Sraif pour partir en vacances tous ensemble mais le recrutement avait échoué. 

« Nous n'avions trouvé personne de compétent pour lui confier la ferme. Mais si un jour Mehdi revient travailler chez nous et se perfectionne encore, peut-être que notre projet de vacances en famille pourra se réaliser », se prennent-ils à rêver. 

D'un point de vue administratif, Alain Vaillant ne regrette pas non plus d'avoir fait appel à ce service. « À partir du moment où j'ai pris contact avec le Sraif, je ne me suis plus occupé de rien. Les formalités d'embauche, déclarations à la MSA et autres, l'animatrice a tout pris en charge. Cela a un coût, c'est vrai, mais c'est compensé par ce confort administratif. »

Désormais rétabli, Alain Vaillant va reprendre le travail mais il confie : « Avant cet accident, je ne connaissais pas beaucoup le Sraif et je n'aurais jamais pensé en avoir besoin. Mais aujourd'hui, mon regard est différent et je referai appel au Sraif si je veux me faire remplacer ». 

Pour plus de renseignements : 01.39.53.73.94 ou contact.sraif@orange.fr. 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Le glyphosate en questions

  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages