Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Aymeric de Rougé, comte et paysan

par Hervé Colin, mis à jour à 11:37
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Aymeric de Rougé, comte et paysan

Avec la détermination qui l'anime, il aurait sans doute eu fière allure sur un destrier. Mais de nos jours, les jeunes châtelains ont d'autres préoccupations que les tournois...

Ainsi, en héritant il y a quelques années d'une partie quasiment en ruine du domaine de Baronville à Béville-le-Comte (Eure-et-Loir), le comte Aymeric de Rougé a décidé d'investir — beaucoup — et de faire revivre son carrousel édifié en 1882 par son trisaïeul le marquis du Pomereu d'Aligre pour en faire une ferme modèle. Une tradition dans laquelle il souhaite s'inscrire à son tour.

Après des études qui le mènent à devenir consultant à l'international pour des entreprises — « Je suis comme un accélérateur de projets, mon rôle est de trouver les bons interlocuteurs pour mes clients qui souhaitent se développer en Europe » —, le jeune homme entreprend de se former à l'agriculture et s'engage dans le cursus du BP REA au lycée chartrain de La Saussaye : « Je me suis éclaté », confesse-t-il : « C'est une super formation, les profs sont top, on voit les nouvelles techniques, j'ai appris la soudure... »

Aujourd'hui, Aymeric de Rougé considère le domaine de Baronville comme un tout, bien ancré dans le passé et résolument tourné vers l'avenir : « Mais un château, c'est comme un enfant qui serait toujours malade, parfois ce n'est rien, parfois plus grave, mais vous l'avez toujours en tête. Et aujourd'hui, quand on a un château, soit on développe, soit on meurt. » Alors il développe.

Pour lui, ce patrimoine historique, c'est notre pétrole : « C'est ce que l'on nous envie », pointe-t-il. Et pour la première fois, le carrousel de Baronville va accueillir dans ses murs, le 27 juin, un spectacle, en l'occurrence une pièce de théâtre jouée par le Café)s'théâtre d'Auneau, « À fond la caisse », au profit de l'Association des parents d'élèves de l'école Saint-Joseph de la ville.

« C'est une opération qui renforce le lien local et qui bénéficie à de bonnes œuvres. Cela fait partie de notre rôle, je pense. Nous avons la chance d'avoir un lieu, il faut l'ouvrir. Nous ne pourrions pas le faire toutes les semaines, mais de temps en temps et si c'est pour une noble cause... »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages