Cap-Vert « je t'aime beaucoup… »

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:49
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Cap-Vert « je t'aime beaucoup… »

Petits morceaux de terres africaines, le Cap-Vert est un paradis au milieu de l’océan où la douceur de vivre des habitants et la beauté des paysages font oublier le reste du monde.

« Petit pays je t'aime beaucoup…  » Telles les paroles de la célèbre chanteuse Cesária Évora, le Cap-Vert est une destination coup de cœur.

Au large du Sénégal, à 600 km des côtes africaines, cet archipel est composé de dix îles volcaniques, qui ont chacune leur identité  : Santo Antão la verdoyante, São Vicente la festive, Santa Luzia l’inaccessible, São Nicolau la sauvage, Sal la balnéaire, Boa Vista la saharienne, Maio la discrète, Santiago la dynamique, Fogo l’explosive, et enfin Brava la fleurie.

Un pays unique, qui offre dix destinations en une. On embarque à bord d’un bateau ou d’un avion et nous voilà partis à la découverte des nombreux attraits de chacune.

Des vacances partagées entre des randonnées à couper le souffle à travers vallées et volcans, des baignades accompagnées de tortues sur des plages de sable blanc, noir et blond, des balades dans des marchés qui réveillent les sens, sans oublier de fabuleuses rencontres dans les petits villages aux maisons colorées.

Car le Cap-Vert ne serait pas aussi charmant sans ses habitants si joyeux, curieux et ouverts.

Ancrée dans la façon de vivre cap-verdienne, la musique métissée rythme les journées, les transports en aluguer (transport collectif) et les soirées festives autour d’une délicieuse cachupa (ragoût à base de maïs et de haricots secs) ou d’un poisson grillé, accompagné d’un verre de vin et d’un grogue (eau de vie de canne à sucre) pour les plus costauds.

Sans même s'en rendre compte, on est happé par la douceur de vivre capverdienne, la Morabeza qui symbolise philosophie locale et est synonyme de douceur, gentillesse et amabilité. C'est un sentiment de sérénité qui nous envahit pour toute la durée de ce fabuleux séjour oscillant entre plages et volcans.

Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages