Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Catherine Pinel, de fil en aiguille

par Marine Guillaume, mis à jour à 14:59
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Catherine Pinel, de fil en aiguille

À tout juste quarante ans, Catherine Pinel a opéré un virage dans sa carrière professionnelle. Elle a quitté la communication pour le monde du tricot, sans aucun regret.

Tout a commencé par un simple loisir, le tricot — « le plaisir de confectionner des choses moi-même », raconte Catherine Pinel. Puis, de pulls en bonnets, de stage en café-tricot, Catherine Pinel s'est prise de passion pour cette activité, jusqu'à en faire son activité à temps plein. 

« J'ai d'abord tricoté pour moi, puis pour mes proches et ensuite, des amis ont commencé à me passer des commandes », se souvient cette quadragénaire qui occupait alors un poste dans la communication : « Et un jour, je me suis intéressée à la composition des pelotes. C'était plutôt du polyamide venu d'ailleurs que de la véritable laine et cela m'a interpellée. »

À ce moment-là, Catherine Pinel est en congé parental et s'interroge sur son avenir, sur les valeurs qu'elle souhaite transmettre à ses enfants.

Elle recherche alors de la laine française et découvre une filature dans les Hautes-Alpes. « J'ai eu envie de revenir à des choses authentiques. Je ne trouve pas normal qu'on ne trouve plus que des vêtements made in China. Nous avons un patrimoine français à défendre. »

Catherine décide alors de passer commande et crée sa société, Tricotages et Cie. Dans son atelier installé dans le sud des Yvelines, elle tricote des pulls, des écharpes, des gants, des bonnets... à la main ou à la machine à tricoter — et avec toujours beaucoup de couleur. « La couleur est essentielle pour moi. C'est une source d'inspiration et aussi ce qui donne son côté actuel au tricot. »

Et devant l'engouement des clients qu'elle rencontre au cours des salons et des marchés, Catherine Pinel se prend à rêver grand.

Soutenue par le parc naturel de la Haute Vallée de Chevreuse, l'entrepreneuse est en pourparlers avec la Bergerie nationale de Rambouillet pour récupérer la laine du troupeau de mérinos. « Cela permettrait de confectionner en circuit court, j'en rêve et puis, ensuite, si cela fonctionne, je projette d'ouvrir une micro-filature. »

En récupérant la laine brute à la bergerie, Catherine Pinel assurerait toutes les étapes de transformation et de confection jusqu'au vêtement fini. Plusieurs emplois pourraient être créés.

« Le tricot rappelle des souvenirs à chacun d'entre nous, le plus souvent avec nos grand-mères. Et même si certains souvenirs de pulls bariolés sont risibles, le tricot séduit de nouveau aujourd'hui. On se réapproprie les choses, on apprécie le fait local, le fait main et surtout, on considère de nouveau la notion du temps passé à la fabrication. »

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages