Cédric Daudin : « L’autonomie alimentaire est l'une des clés pour durer »

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:42
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Cédric Daudin : « L’autonomie alimentaire est l'une des clés pour durer »

Éleveur de vaches à Saint-Denis-sur-Loire, le jeune agriculteur Cédric Daudin explique sa démarche pour s’en sortir dans ce contexte météorologique éprouvant.

«  Installé depuis neuf ans sur la ferme familiale en bord de Loire, j’élève un troupeau de 65 laitières normandes nourries à 100  % avec de l'herbe, des betteraves et des céréales produites sur l’exploitation. Avec le soutien de mon père, Jacques, et de notre salariée, Pauline, nous faisons évoluer la ferme et son système pour qu’il soit performant et rentable, même face aux aléas climatiques.

L’été très sec me conforte dans l’idée que la production de lait doit être strictement liée aux ressources propres de l’exploitation, tant pour nourrir le bétail que traiter le lisier.

En effet, l’autonomie alimentaire est un important facteur de durabilité du système d’élevage, surtout quand on voit que le prix de la céréale dégringole alors que celui de l’aliment s’envole.

Après la grosse sécheresse de 1976, mon grand-père a eu la bonne idée d’installer l’irrigation, qui aujourd’hui est une vraie assurance-vie. À ce jour, je cultive 247 ha, composés de blé (70 ha de paille), maïs (20 ha), luzerne (15 ha), orge de brasserie, lin, prairies permanentes et temporaires. J’ai arrêté de cultiver du sorgho non irrigué car je n’avais rien sur 22 ha… C’était bien avant, mais aujourd’hui ça ne fonctionne plus. Je privilégie les cultures d’automne et laisse la surface irriguée libre (100 ha) pour faire des cultures plus résistantes comme la luzerne fourragère, la betterave et le mélange chicorée/plantain/trèfle, qui valorisent l’irrigation.

Je prends des cultures qui se sèment plus tôt et surtout qui supportent mieux les fortes chaleurs. Avant mai, le stock d'herbe doit être fait et tout ce qu’il y après c'est du plus.

C’est la facture EDF qui va piquer, avec des pompes qui ont tourné deux mois de plus, soit environ 3 000 euros supplémentaire par mois.

Dans cette période compliquée où l’on manque de stock, je suis dans une stratégie de désintensification, qui passe par l’arrêt de mon activité bovins allaitants. La clé est d’être et de rester en autosuffisance.

J’ai également entamé la conversion en bio, en lien avec la laiterie LSDH, qui garantit 50 euros/1 000 litres de plus et me conforte dans l’avenir. Les fortes chaleurs n’ont pas vraiment affaibli le troupeau, j’ai même fait un quota meilleur que l’année passée.

La race normande est rustique et très résistante et j’ai des bâtiments ultra-ventilés, équipés de cheminées et toitures en écailles, tout ce que préconise l’Institut de l’élevage. Certes, elles ont un rendement moins élevé que les noires (les prim'holsteins), mais sans les pousser il y a une moyenne de 6 000 litres.Autonomie, irrigation, diversification, désintensification sont le quatuor gagnant sur mon exploitation.  »

Doriane Mantez

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages