Céline Ravenet, sa vie pour les animaux

par Laure Sauvage, mis à jour à 11:47
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Céline Ravenet, sa vie pour les animaux

Après vingt ans consacrés à la SPA, Céline Ravenet a été licenciée. Elle continue son investissement auprès des animaux à travers son association, Erka, jamais sans toit.

D'aussi loin qu'elle se souvienne, Céline Ravenet a toujours été habitée par l'amour pour les animaux. Petite, déjà, son rêve était de travailler à la SPA. Un souhait qu'elle est parvenue à concrétiser à peine majeure mais qui depuis, lui a valu bien des déboires.

Aujourd'hui, elle poursuit sa vocation grâce à l'association qu'elle a créée fin 2019 : Erka, jamais sans toit. « Enfant, j'ai vécu dans un quartier populaire du Mans où ma seule préoccupation le soir en rentrant de l'école était d'aller nourrir les chiens abandonnés du quartier. Il m'est même arrivé d'aller à l'école avec un chien que j'avais trouvé sur le chemin ! », sourit avec malice Céline Ravenet.

À son arrivée en région parisienne, Céline a 13 ans et découvre le refuge SPA d'Hermeray (Yvelines).

« Ma première journée de découverte a été une révélation. Jusqu'à ma majorité, j'y ai passé tous mes moments libres.

Puis j'ai été embauchée durant deux ans en tant qu'agent animalier à la SPA de Plaisir (Yvelines) ». Là, Céline Ravenet fait ses armes « matin, midi, soir, nuit et week-end » puis elle réintègre le refuge d'Hermeray où elle devient conseillère en adoption puis responsable du refuge à partir de 2002. « Grâce au travail de mon équipe, le refuge a pris de l'ampleur et était reconnu dans toute la France. Nous faisions environ 2 400 adoptions par an. »

L'histoire aurait pu se poursuivre encore de belles années mais après une sombre histoire interne, la SPA licencie Céline Ravenet en mai 2018.

« J'ai été anéantie, confie la quadragénaire les larmes aux yeux. Tout le travail réalisé a été mis à terre et j'ai beaucoup souffert du retentissement médiatique de l'affaire. J'ai d'ailleurs engagé une procédure aux prud'hommes ».

Loin de se laisser aller, Céline Ravenet rebondit, sort un livre un an plus tard intitulé N'abandonnez jamais, revient à la SPA en se faisant élire administratrice et crée sa propre association de refuge pour les animaux : Erka, jamais sans toit, du nom d'une de ses chiennes qui a particulièrement marqué sa vie.

« Après mon licenciement, j'ai reçu énormément de messages de soutien. Ces mots-là m'ont sauvé la vie et quand, sur les réseaux sociaux, j'ai émis l'idée de créer cette association, j'ai reçu tellement d'encouragements que je ne pouvais plus faire machine arrière ».

L'association a donc vu le jour fin 2019.

Avec deux de ses soutiens devenus secrétaire et trésorier d'Erka, Céline accueille – pour le moment à son domicile – des chiens maltraités ou abandonnés. « Le premier animal est arrivé le 12 décembre, souligne-t-elle, et nous en sommes aujourd'hui à soixante animaux accueillis au total. Les adoptants sont nombreux à me faire confiance et à me contacter, les chiens et chats trouvent rapidement leur nouvelle famille ».

Depuis quelques jours, Céline Ravenet a entamé des démarches pour trouver un terrain de deux hectares minimum afin de créer une pension canine auquel elle accolera son activité de refuge.

Marine Guillaume

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages