Cheverny, en route vers 2018

par Doriane Mantez, mis à jour à 21:17
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Cheverny, en route vers 2018

Le syndicat des vins des AOC Cheverny et Cour-Cheverny s’est réuni en assemblée générale le lundi 11 décembre à la maison des vins de Cheverny.

Michel Gendrier, président de l’ODG Cheverny et Cour-Cheverny a présidé le 11 décembre sa première assemblée générale du syndicat à la maison des vins de Cheverny devant une cinquantaine de viticulteurs.

« C’était avec beaucoup de projets et d’ambition que nous commencions 2017... Après une baisse de 30 % des volumes en 2016, le gel a encore frappé cette année, nous obligeant à être encore plus modestes… 2017 sera sûrement la plus petite récolte faite en 25 ans… Bien que 2018 va être une année difficile, avec parfois l’impossibilité d’honorer les commandes, ça va être un bon millésime. », a-t-il annoncé.

Michel Gendrier a souligné les investissements faits par les vignerons pour essayer de lutter contre le gel, avec l’achat de vingt-cinq tours anti-gel, qui viendront s’ajouter à la dizaine existante, pour protéger près de 220 ha, soit 30 % du vignoble.

De plus, trois essais de voiles d’hivernages vont être faits en cours de l’année.

Le président a annoncé : « au vu de la conjoncture difficile, le syndicat garde les mêmes tarifs des cotisations pour 2018, c’est-à-dire : 1 €/hl avec TVA pour la Maison des vins de Cheverny et 2,3 €/hl sans TVA pour l’ODG ».

Un rapide point sur les chiffres a suivi : l’AOC Cheverny détient 660 ha, produit 24 500 hl, avec un rendement de 41hl/ha, et une commercialisation de 26 500 hl.

Le Cour-Cheverny détient, lui, 54 ha, produit 1850 hl pour un rendement de 35hl/ha et une commercialisation de 2000 hl.

« Malgré les difficultés de certains millésimes, c’est rassurant de voir que les vins de Cheverny et de Cour-Cheverny sont maintenant reconnus comme des valeurs sûres du Val de Loire », a noté Michel Gendrier.

Cette réunion a également été l’occasion de faire le bilan complet au niveau de la communication : partenariat, presse, communication digitale, réseaux sociaux et événementiel, tout a été passé au peigne fin.

Une mention spéciale pour la fête des vendanges, qui a atteint un record d’affluence avec 214 randonneurs, 72 cyclistes, 80 bénévoles, environ 4 500 visiteurs pour 3 274 verres distribués et 1 100 bouteilles vendues.

Un succès sûrement dû aux nouvelles activités gratuites comme le tir à l’arc, la danse, l’atelier sécurité routière, au feu d’artifice et bien sûr, à la présence d’Alain Souchon et Maxime Le Forestier.

Le projet « vigne et ville demain : un mariage, des enjeux », supervisé par Jean Louis Yengué, géographe et professeur à l’université de Poitiers a également été présenté à l’équipe.

Le but étant de devenir un « vigneron 2.0 », pour savoir faire de sa parcelle de vigne un élément de l’offre de verdure à destination des citadins, savoir accueillir les touristes ou les voisins et répondre à leur curiosité.

Avec ce projet, le vignoble offre de nouvelles fonctions : productives, résidentielles, récréatives et environnementales.

En 2018, les priorités du syndicat seront toujours orientées vers la qualité et la promotion.

« Avec l’arrivée de jeunes vignerons dans le conseil d’administration et également dans le bureau, nous serons encore plus motivés. C’est en travaillant sur la qualité et sur notre notoriété que nous conforterons notre avenir », a conclu le président.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages