Choisir un contrat électricité qui répond à ses besoins

par Estelle Bescond, mis à jour à 09:31
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Choisir un contrat électricité qui répond à ses besoins

La fin des tarifs réglementés en électricité (puissance supérieure à 36 kVA) concerne bon nombre de personnes. La preuve en est avec la présence d’environ deux cent cinquante personnes lors de l’intervention de Guillaume Peyroutou, chargé de mission environnement à Irrigants de France, après l’assemblée générale d’Irrigants de Loir-et-Cher, le 20 février à Saint-Sulpice-de-Pommeray.

Cette réunion a été organisée conjointement avec la chambre d’Agriculture et la FDSEA. « C’est cette année qu’il faut que chacun réfléchisse à cette problématique afin de prendre le temps de regarder les différentes offres et d’en bloquer une assez tôt », a souligné Guillaume Peyroutou. Si le consommateur n’a pas signé un contrat avec un fournisseur d’ici au 1er janvier 2016, un contrat transitoire lui sera automatiquement attribué.

« Cette offre, sur une très courte durée, ne proposera sûrement pas des prix et conditions très avantageux aux consommateurs et, sans doute, aux irrigants. » Face à ce contrat transitoire, vingt-deux fournisseurs d’énergie se sont positionnés sur le marché de l’électricité. Leurs marges de manœuvre ne seront pas très importantes car la majeure partie du prix est fixée par l’État (les taxes, le tarif utilisation des réseaux privés, le prix du Megawatt). Seuls 18 % seront variables.

Cette multiplicité d’opérateurs implique donc des offres variées : contrats à prix fixe pendant un à trois ans ou contrats indexés sur le marché à la signature, contrats reconductibles ou contrats pour une durée donnée (six à trente-six mois), contrats mono ou multi-sites, contrats uniques, ou encore maintien d’horo-saisonnalité ou des postes été-hiver et HP-HC. « Il faudra être attentifs aux conditions générales de vente. Là où va se jouer la différence, c’est autant sur les services des fournisseurs que sur les prix. »

Irrigants de France, en lien avec la FNSEA et l’APCA, a déjà démarché et rencontré plusieurs fournisseurs alternatifs pour les familiariser avec le monde agricole et voir ce qu’ils ont à offrir. « Nous accompagnerons les départements et régions dans leur démarche groupée. » Benoît Lonqueu, président d’Irrigants de Loir-et-Cher, et Florent Leprêtre, président de la FDSEA, précisent qu’une offre groupée est en cours de montage en région Centre Val-de-Loire. Les adhérents recevront un questionnaire début mars leur demandant de préciser leur consommation. Les contrats négociés qui en ressortiront seront proposés aux adhérents au début de l’automne 2015.

Les personnes concernées par des contrats supérieurs à 36 kVA ont reçu un courrier de la part d’EDF leur demandant de donner leur autorisation sur la transmission de leurs consommations à l’ensemble des nouveaux vendeurs d’électricité. Si vous ne souhaitez pas être démarché par les différents opérateurs, répondez à ce courrier dans les délais ! Cela ne vous empêchera pas de bénéficier des offres des différents opérateurs d’ici au 1er janvier 2016.

Attention aux fraudeurs ! De faux opérateurs se faisant passer pour EDF font des démarchages téléphoniques auprès des consommateurs. Si vous avez le moindre doute ou que vous trouvez un appel suspect, signalez-le à la FDSEA  au 02.54.78.51.20 ou à EDF au numéro indiqué sur votre facture.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages