Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Clément Chevet : « Produire tout au long de l’année grâce à deux sites »

par Laure Sauvage, mis à jour à 17:38
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Clément Chevet : « Produire tout au long de l’année grâce à deux sites »

Installé à Presle-en-Brie sur l’exploitation familiale orientée vers la production de fleurs comestibles et de plantes aromatiques, Clément Chevet a rejoint son père et son frère en 2012.

Des fleurs comestibles et des plantes aromatiques : les productions de l’EARL Chevet à Presle-en-Brie sont peu communes en Ile-de-France.

Depuis 2012, Clément Chevet a rejoint son père, Dominique Chevet, et son frère, Thibault, sur l’exploitation, dès qu’il a décroché son DUT GEA (gestion des entreprises et administration), « une formation adaptée à la gestion d’une société, même agricole, où l’administratif prend une part de plus en plus importante » selon lui.

Si durant les années collège, il s’est intéressé à différents métiers – électricien, musicien…-, il mûrissait le projet de s’installer sur l’exploitation agricole depuis la classe de seconde.

Il s’occupait au départ essentiellement de l’administratif, puis s’est formé sur le tas aux pratiques agricoles avec son père. « Depuis ma jeunesse, je travaillais sur l’exploitation durant les week-ends ou les vacances », explique le jeune homme de 27 ans qui vit dans ce milieu depuis toujours : « nous n’avions jamais d’argent de poche sans rien faire en échange. D’ailleurs dès que j’ai eu mon permis, j’effectuais quelques livraisons ».

« Si à mon arrivée, c’est la gestion de la société qui m’intéressait, les cultures et la technique m’ont plu. Aujourd’hui, dès que je peux quitter le bureau, je suis le plus heureux », note tout sourire le jeune agriculteur.

Se retrouver à trois sur l’exploitation agricole a permis de mettre un coup de booster pour développer l’entreprise. Dès 2014, ils acquièrent vingt-trois hectares à Fontenay-Trésigny.

Un bâtiment de 1500 m occupé par des bureaux, le stockage et le conditionnement, le matériel et des serres seront construits pour augmenter les quantités produites.

Une production en agriculture biologique sera également développée sur l’un des deux sites. « Aujourd’hui, il est interdit de produire une culture en bio et en conventionnel sur le même site si la culture n‘est pas distinguable à l’œil nu », souligne Clément, alors que la demande existe pour les deux types de production et que les traitements sont déjà quasi inexistants.

De plus, depuis trois ans, l’entreprise se développe dans la région de Perpignan (Pyrénées-Orientales).

La famille Chevet loue quelques hectares à Palau-del-Vidre afin d’assurer une offre de produits tout au long de l’année à la clientèle.

Et les premières saisons sont très satisfaisantes pour Clément : « Avant on envoyait nos clients chez des concurrents. Et les produits français sont très demandés. Toutefois, certaines plantes comme le basilic, la ciboulette, l’aneth ne peuvent pas être produites à cette saison, même dans le Sud de la France en raison de températures trop basses ou d’un manque de luminosité. »

Il s’occupe du site de Perpignan où il se rend chaque mois une semaine et se fait aider par sa mère, qui vit là-bas, et un producteur local. En effet, les techniques de production sont différentes en Occitanie. Le climat les oblige à gérer la tramontane et les pluies violentes.

La diversité des sites permet aussi d’optimiser la qualité des produits. « Aujourd’hui, après cette période de gelée, c’est aussi une chance ».

Quel que soit le site de culture, les produits arrivent directement sur le Carreau des producteurs à Rungis. La marque Saveurs Paris-Ile-de-France est un atout, les clients portant un intérêt de plus en plus important au manger local.

Persil, menthe, coriandre, basilic représentent le marché le plus important pour les plantes aromatiques.

Quant aux fleurs comestibles - bourraches, capucine, ail fleur pensées…-, une gamme de plus en plus large est proposée. Poivrées, sucrées, acides, goût d’ananas : visiter l’exploitation avec Clément conduit à une balade où tous les sens sont en éveil.

A l’avenir, Clément Chevet aimerait obtenir la certification agriculture raisonnée et l’appellation du collège culinaire de France. Pour cela, de longues heures au bureau l’attendent encore.

L.G.-D.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours

  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
  • Assemblée Générale 2017 de la FDSEA77  à Nemours
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages