Comparateuragricole.com a dressé son bilan de campagne à Châteaudun

par Hervé Colin, mis à jour à 12:35
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Comparateuragricole.com a dressé son bilan de campagne à Châteaudun

La start-up de négoce en ligne Comparateuragricole.com a organisé le 5 juin à Châteaudun sa deuxième réunion de bilan de fin de campagne réunissant plus de deux cents agriculteurs.

« Si on nous avait dit que l'on réunirait deux cents agriculteurs lors de notre deuxième réunion de fin de campagne, on n'y aurait pas cru. Ça fait plaisir ! », s'est réjouit le co-fondateur avec Vincent Guilhem-de-Pothuau de Comparateuragricole.com, Pierre-Antoine Foreau, en ouverture de cette réunion qui se déroulait le 5 juin à Châteaudun autour d'un menu très dense.

Et, dans un souci d’honnêteté, c'est par l'aveu de quelques échecs qu'il a entamé le bilan de l'entreprise.

À commencer par celui du groupement d'achats engrais qui a bien fonctionné une première fois mais a échoué ensuite quand les prix sont montés et que les fournisseurs sont sortis du marché.

Autre échec, celui de la logistique quand de nombreux agriculteurs se sont engagés dans le même pas de temps alors que les trains faisaient défaut, les camions ont alors manqué à l'appel...

En revanche, soudée autour de son équipe d'une quinzaine de collaborateurs, la jeune entreprise a connu de beaux succès au cours de cette campagne. En effet, plus de trois mille agriculteurs se sont engagés auprès d'elle, dont 60 % en Beauce. L'objectif des 150 000 tonnes a été atteint. 

« Personne n'y croyait... Ce que les agriculteurs recherchent, c'est la transparence. Nous avons eu plus de 40 000 visiteurs uniques le mois dernier et nous avons de plus en plus de lecteurs de notre analyse marché. Les volumes sont en forte croissance, plus de 10 000 tonnes la semaine dernière et plus de la moitié des transactions se font par Internet », a pointé Pierre-Antoine Foreau.

La suite de la réunion a été consacrée à une table ronde sur le thème Être rentable à 130 euros tonne ?, réunissant trois agriculteurs (Luc Lorin, Gilles Van Kempen et Julien Levere), le conseiller de la Chambre eurélienne Paul Brillault et le directeur territorial du CERFrance alliance Centre, Vincent Bouteleux.

Ce dernier a ouvert le débat « La question se pose vraiment. Ces dernières années, le prix moyen est en gros de 145 euros tonne et depuis 2012 la tendance est baissière. Le tout est de connaître son prix objectif, ou prix de revient », a-t-il expliqué.

De son côté, Luc Lorin, exploitant à Digny et qui connaît bien les pays de l'Est, a lancé le Groupe 130. « Toutes les exploitations tournent entre 110 et 150, j'ai tapé au milieu », a-t-il expliqué, ajoutant : « il faut revoir notre système, les exploitations qui font du blé sur 35 000 hectares, on ne peut pas arriver à leur cheville ».

La suite de la réunion a été laissée à Bruno Parmentier, consultant et ancien directeur de l'Esa d'Angers — où Pierre-Antoine Foreau a fait ses études —, qui a livré ses pistes pour l'agriculture de demain. Selon lui, la vraie révolution ce n'est pas le silicium mais le vivant : « Nous commençons juste à comprendre le sol ou le cerveau. C'est le début d'une révolution considérable de la médecine et de l'agriculture, avant on faisait ça au jugé ».

Après cette conférence, Comparateuragricole.com a présenté ses nouveaux services puis tout le monde s'est retrouvé autour d'un buffet convivial où les échanges se sont poursuivis.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages