Coopérative Ile-de-France sud : une collecte en hausse de 19,16 %

par Marine Guillaume, mis à jour à 15:58
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn

Coopérative

La coopérative Ile-de-France sud a tenu son assemblée générale, jeudi 5 décembre à Etampes (Essonne), sous la présidence de Thierry Sirou. Les résultats de la collecte 2013 sont satisfaisants.

L'assemblée générale de la coopérative Ile-de-France sud, qui s'est tenue à la salle des fêtes d'Etampes (Essonne) le jeudi 5 décembre, a débuté par l'annonce d'une nouvelle plutôt rassurante. La collecte en moisson 2013 est en hausse de 19,16 % par rapport à l'an passé, soit 2,5 millions de quintaux collectés. « Nous connaissons un retour à une année tout à fait normale après deux ans d'aléas climatiques », s'est satisfait Thierry Sirou, président de la coopérative : « Le blé tendre et l'orge se démarquent notamment avec des hausses de respectivement 16 % et 42,8 %. » S'agissant de la politique commerciale, le président de la coopérative et Hervé Courte, son directeur, ont fait état d'une commercialisation compliquée mais quelques indices vont toutefois dans le bon sens. Le volume acheté à mi-moisson était là aussi supérieur à l'an passé. « La création du club des marchés Ile-de-France sud a notamment aidé à appréhender les marchés à terme », a expliqué Thierry Sirou : « L'arrivée des coopératives de Boisseaux et Puiseaux (Loiret) au sein de l'union de commercialisation Union gâtinais céréales a également apporté de nouveaux clients. Nous avons pu mutualiser les moyens et il y a une très bonne entente entre les dirigeants. »
La seule ombre au tableau de ce bilan 2013 vient de l'union éthanol qui provoque une perte de 350 000 euros pour la coopérative. « 90 % du blé acheté chez nous l'est en prix ferme alors qu'ailleurs, il l'est en prix moyen, ce qui représente une différence d'environ cinquante euros la tonne », a expliqué Thierry Sirou. « A l'avenir, le prix du blé sera ramené au prix du blé meunier pas nous n'avons pas beaucoup d'espoir. Nous sommes engagés jusqu'en 2017. Là, il y aura une grande décision à prendre. »

Plusieurs projets pour 2014
S'agissant des prévisions pour 2014, Thierry Sirou a prévenu : « Elle sera l'année de tous les dangers. Ce sera un exercice plein d'enjeux mais aussi d'opportunités. Il faudra une collecte satisfaisante en volume et en qualité, il faudra gérer la réforme phyto, le renouvellement des infrastructures de stockage et la construction du portique fluvial. » La coopérative Ile-de-France sud a, en effet, plusieurs projets d'investissement pour ses équipements. La construction d'un silo est notamment à l'étude à Angerville (Essonne). D'une capacité de onze mille tonnes, il devrait coûter 3,5 millions d'euros. Un bâtiment pour les produits phytosanitaires pourrait aussi être construit dans le même temps. La demande de permis de construire a été déposée le 6 novembre. 

Marine Guillaume

Construction

Un nouveau port céréalier à Corbeil-Essonnes

A l'issue de l'assemblée générale, la coopérative Ile-de-France sud a présenté le projet de construction d'un nouveau portique fluvial pour le transport des céréales sur le port de Corbeil-Essonnes (Essonne), en présence des élus du département, dont le sénateur Serge Dassault et le député-maire, Frank Marlin. Le long du quai de l'Apport de Paris, non loin de la N104, des travaux d'aménagement sont en cours pour la réalisation de cet équipement. « Le transport par voie d'eau est le plus économique et écologique, c'est l'avenir », a d'abord justifié Thierry Sirou, président de la coopérative Ile-de-France sud : « Chaque année, cent mille tonnes de nos céréales transitent par Corbeil-Essonnes en direction de Rouen et des pays du nord de l'Europe. Les camions qui les acheminent sont obligés de passer par le centre ville. Demain, les travaux que nous effectuons vont changer la donne. » L'accès pour les camions sera direct depuis la N104. Deux grandes fosses de réception sont prévues ainsi qu'un outil de manutention de quatre cents tonnes par heure. Et la capacité de chargement de ce nouveau port sera portée à deux bâteaux grand gabarit par jour. « Le projet est porté et financé par la coopérative », reprend Thierry Sirou : « Mais rien n'aurait été possible sans l'aide des élus et de la chambre interdépartementale d'Agriculture de l'Ile-de-France qui nous ont aidés et soutenus pour ce projet. »
L'inauguration de ce nouveau port devrait avoir lieu dans le courant de l'année 2014. 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages