Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Crise de l’élevage : une aide conjoncturelle du conseil régional

par Estelle Bescond, mis à jour à 15:55
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Crise de l’élevage : une aide conjoncturelle du conseil régional

La région Centre Val-de-Loire débloque plus de deux millions d’euros en soutien aux exploitations d'élevage. Ce dispositif sera voté lors de la session plénière du 15 octobre.

Lors de la signature de la deuxième génération du Cap'filière bovins lait à Muides-sur-Loir (Loir-et-Cher) le 17 septembre, Marie-Madeleine Mialot, vice-présidente du conseil régional du Centre Val-de-Loire, a annoncé que la région débloquait 2,6 millions d'euros de soutien pour les éleveurs. Cette aide conjoncturelle intervient dans le contexte de crise que connaît l'élevage depuis plusieurs mois, accentuée par la sécheresse de cet été.

Elle intervient aussi « suite à la demande de la FRSEA, des JA Centre et de la chambre régionale d’Agriculture », indique la FRSEA du Centre Val-de-Loire.

« Les agriculteurs de la région et, notamment, de Loir-et-Cher, se sont mobilisés tout l’été et le 3 septembre à Paris pour dénoncer la situation économique intenable de nos exploitations », note le président de la FDSEA 41, Florent Leprêtre.

Il ajoute : « Cette mobilisation et l’action des dirigeants régionaux et départementaux ont permis une prise de conscience, par le conseil régional, de l’importance de l’agriculture dans notre région et de l’état économique et financier dégradé de ses exploitations. Au-delà du montant toujours insuffisant au regard de la gravité de la crise, la reconnaissance de la nécessité d’intervenir par la région à l’heure où ses compétences économiques sont renforcées était indispensable. » 

Le conseil régional a défini les modalités de l'aide. Il s’agira d’un soutien de mille euros pour les exploitations porcines qui vendent plus de cinq cents porcs par an et sont engagés dans la marque « le porc français », d’un soutien de sept cents euros pour les exploitations bovines (lait et/ou viande) de plus de quarante UGB (unités de gros bétail) et d’un soutien de cinq cents euros pour les exploitations ovines ou caprines de plus de trente UGB.

Le nombre d’UGB s’appréciera à la date de la demande. L'exploitation (hors exploitation porcine) doit compter au moins vingt hectares de surface fourragère pour être éligible.

Une enveloppe de 300 000 euros, doublée d'autant par l'Europe, est mise en place au titre de la politique d'appui aux filières de la région. Elle a pour but d’augmenter, pour l’année 2015, les plafonds de dépenses éligibles qui passeraient de 70 000 à 300 000 euros pour les projets d’investissement dans les exploitations bovines et porcines.

Pour bénéficier de l'aide du conseil régional, il faudra en faire la demande par Internet entre le 16 et le 30 octobre et un chèque sera ensuite envoyé début décembre aux exploitations éligibles. Cette aide est donc forfaitaire et unique par exploitation.

Attention : cette aide s’inscrira dans le cadre des aides « de minimis ». Il ne faut donc pas que l'exploitation ait touché, sur les années 2013, 2014 et 2015, plus de quinze mille euros d’aide spécifique (notamment Fac) pour être éligible.

Horizons, avec FRSEA Centre Val-de-Loire

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Le glyphosate en questions

  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
  • Le glyphosate en questions
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages