Cultur&Co : une deuxième édition réussie à La Saussaye

par Laure Sauvage, mis à jour à 17:26
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Cultur&Co : une deuxième édition réussie à La Saussaye

La chambre d'Agriculture a organisé sa deuxième grande journée de la diversification, Cultur&Co, jeudi 13 juin sur le site de La Saussaye. Près de 400 agriculteurs ont fait le déplacement.

La demande des agriculteurs pour des cultures de diversification ne tarit pas. C'est pourquoi la chambre d'Agriculture a décidé, après une première édition très suivie il y a deux ans dans le Thymerais, d'organiser une deuxième grande journée de la diversification  : Cultur&Co. Cette seconde édition s'est déroulée jeudi 13 juin, sur l'exploitation du lycée agricole de Chartres-La Saussaye, à Sours.

Les éléments qui avaient assuré son premier succès ont été conservés et améliorés. Les exploitants ne s'y sont pas trompés puisqu'ils ont été près de quatre cents à se rendre sur le site.

« Pour la première édition, nous ne savions pas où nous allions, a confié le responsable du service agronomie de la chambre d'Agriculture, Thierry Savoie. Cette journée de la diversification répond bien aux besoins des exploitants. Et cette année, grâce au relais de nos partenaires, les coopératives Scael, Natup, Bonneval Beauce et Perche, Axéréal et le négoce Vertumne, nous avons réunis encore plus de monde. Le format vitrine où les agriculteurs peuvent voir des cultures implantées et en développement — il faut d'ailleurs saluer le travail de Pierre Minsat car c'est compliqué de travailler des cultures sur des bandes de douze mètres —, le forum avec des professionnels et les ateliers d'informations, ces trois faces répondent à la demande ».

Pour cette seconde édition, les organisateurs ont offert aux visiteurs plus de liberté dans leurs parcours.

Ainsi, la vitrine garnie d'une dizaine de cultures a agi comme un aimant. Pour chacune, un intervenant expliquait aussi bien son itinéraire technique que son intérêt — agronomique ou financier et, les agriculteurs étant curieux de nature, il pouvait répondre aux questions.

Néanmoins, la plupart des informations étaient reprises sur des panonceaux pour permettre à chacun de faire le tour de la vitrine tout en étant renseigné.

Le lien entre la culture et les entreprises du forum susceptibles de proposer des contrats était également mentionné.

De leurs côtés, les six ateliers proposés dans les bâtiments de la ferme ont connu des succès hétérogènes. Ceux sur les plantes aromatiques, avec le témoignage du patron de PMA 28, Jean-Raymond Vanier, et sur l'élevage, où Philippe Loquet, technicien de la Chambre, faisait le point sur les partenariats entre éleveurs et céréaliers, sont ceux qui ont le mieux fonctionné.

Pour sa part, le forum a parfaitement rempli son rôle. Les visiteurs pouvaient y retrouver les différents partenaires de la journée, ainsi que les services de la Chambre qui leur proposaient leur accompagnement vers cette diversification et surtout une petite trentaine d'entreprises en mesure de contractualiser.

Dans son discours introductif, le président de la Chambre eurélienne, Éric Thirouin, a rappelé que le département consacrait 91  % de ses surfaces à la production de céréales et d'oléoprotéagineux et donc 9  % aux cultures de diversification  : « Ces chiffres illustrent nos forces et parfois nos faiblesses dans un contexte de production mondialisée et de pression environnementale. La problématique de suppression de molécules nous oblige à nous adapter. Motivés par la création de valeur ajoutée et la sécurisation du revenu, par la recherche de solutions aux résistances aux herbicides et par la durabilité des systèmes, les agriculteurs s'interrogent sur l'introduction de nouvelles productions. C'est notre rôle de chambre d'Agriculture d'anticiper les besoins et de proposer des solutions ».

Tout l'enjeu de cette journée…

Hervé Colin

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages