Daniel Guéret a rendu son rapport sur l'avenir du Compa

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:48
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Daniel Guéret a rendu son rapport sur l'avenir du Compa

Le vice-président du conseil départemental, Daniel Guéret, a remis le 5 avril à son président, Claude Térouinard, le rapport qu'il lui a commandé sur l'avenir du Compa.

« S'il reste où il est, le Compa mourra de sa belle mort. Et cela s'inscrit dans une temporalité assez proche  », a assuré le vice-président du conseil départemental d'Eure-et-Loir, Daniel Guéret, en remettant, le 5 avril à son président Claude Térouinard devant la presse, le rapport que celui-ci lui avait demandé concernant le musée du Compa.

Ce document intitulé Vers un projet Agristoria  ? est le résultat d'un travail entamé en septembre dernier.

Il comprend un diagnostic de la structure, les auditions d'une soixantaine de personnes qualifiées recueillies durant cette période, ainsi qu'une série de propositions pour dessiner l'avenir du Conservatoire de l'agriculture. Et, en tout cas, il aura montré tout l'intérêt que suscite le devenir du Compa.

Si le déménagement du Compa de son site actuel semble donc acté à plus ou moins brève échéance, son avenir n'est pour autant pas encore tracé.

La principale justification de cette délocalisation est qu'il ne pourrait pas accueillir la nouvelle ambition affichée par le conseil départemental pour la structure  : le projet Agristoria.

Pour l'auteur du rapport, il convient d'abord de pérenniser le Compa et lui assurer un avenir. Et c'est bien l'instance départementale, en tant que principal financeur, qui prendra la décision.

Deux options sont alors proposées. La première répondrait d'avantage aux souhaits exprimés de conserver la structure dans l'agglomération chartraine et pourrait voir le jour sur le site de La Saussaye, à Sours. La seconde a les faveurs du président du conseil départemental et concerne une implantation sur le site de Nermont, à Châteaudun.

Là où le bât blesse pour le conseil départemental, c'est que le modèle économique du Compa n'aurait jamais été un enjeu. Ce que Claude Térouinard a résumé en lançant la conférence de presse par ces mots  : «  Ça nous coûte des millions et ça ne rapporte que 40 000 euros par an, il faut que ça s’arrête  ».

Ainsi, le ratio dépenses de fonctionnement, hors masse salariale, sur recettes, serait déséquilibré avec 336 000 euros d'un côté et 43 000 de l'autre. Des chiffres expliqués par l'absence de stratégie tarifaire et par une cible de public prioritairement scolaire avec accès gratuit représentant un tiers des visiteurs.

Le rapport souligne également que la moitié des recettes provient des ventes de la librairie-boutique.

Selon le rapport, le Compa n'aurait également pas su négocier certaines évolutions, à commencer par le virage du numérique  : «  Le Compa n'est pas engagé dans l'ère du numérique, on se doit de le faire évoluer  », a relevé son auteur, précisant  : «  Nous devons nous donner les moyens pour que ça marche, trouver un public pas seulement élitiste  ».

Et pour Claude Térouinard  : «  Il faut replacer l'agriculture au centre du dispositif  ».

Ainsi, les entretiens conduits par Daniel Guéret font apparaître que le monde agricole ne s'y reconnaissait plus. «  Il lui reproche, depuis une dizaine d'années, le virage trop culturel pris au détriment de ses premières missions qui étaient celles du monde agricole  », a-t-il pointé.

Pour Daniel Guéret  : «  La première urgence est de modifier la gouvernance du Compa  ».

Il s'agit de bâtir un groupe de travail associant des élus du département, des membres de la direction des affaires culturelles, le directeur de la communication du conseil départemental et des représentants du personnel du Compa, de la chambre d'Agriculture et de l'association des Amis du Compa.

Un responsable d'établissement serait nommé, ainsi qu'un élu référent relié au président du conseil départemental. Un groupe dont la mission sera d'initier les réformes à proposer dans la vie de l'établissement et dans sa communication, dans le but de créer un lien plus fort entre lui et l'instance départementale en repositionnant l'agriculture au cœur des projets.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages