Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

De nouvelles cultures débarquent dans les champs

par Marine Guillaume, mis à jour à 16:54
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
De nouvelles cultures débarquent dans les champs

Chanvre, soja, plantes aromatiques ou médicinales: la chambre d'Agriculture d'Ile-de-France planche sur de nouveaux assolements.

D'abord le chanvre, puis le soja et, aujourd'hui, les plantes aromatiques et médicinales : dans les champs franciliens, les nouvelles cultures font peu à peu leur apparition.

Depuis plusieurs mois – voire plusieurs années – la chambre d'Agriculture d'Ile-de-France travaille à leur introduction pour diversifier les assolements. À la clé : un allongement des rotations, des débouchés intéressants ou encore un moyen de contourner les impasses techniques aujourd'hui rencontrées dans les blés, orges ou colzas. 

Le chanvre est la culture la plus « ancienne » dans le paysage des petits nouveaux.

Lancée en Essonne il y a six ans, elle est désormais structurée par la société Gâtichanvre qui vient de se doter d'une ligne de transformation. De six cent cinquante hectares cultivés cette année, plus de huit cents le seront l'an prochain. Les atouts du chanvre n'en finissent pas de séduire de nouveaux producteurs.

« Il permet d'allonger la rotation » explique le conseiller technique de la chambre qui a suivi le projet depuis ses débuts, Rémi Baudouin : « C'est une culture tout terrain qui valorise très bien des terres à faible potentiel et, surtout, c'est une culture de printemps qui coupe le cycle des adventices et nécessite des pointes de travail en décalage des autres cultures ».

Autre point fort, le chanvre est « zéro phyto » et ne demande presque aucune intervention. « On sème et c'est rendez-vous à la récolte » caricature le conseiller.

En 2016, quelques agriculteurs yvelinois se sont eux aussi lancés dans l'aventure en cultivant quelques dizaines d'hectares. La plupart a déjà prévu d'agrandir les surfaces l'an prochain.

Bien que plus timide, le soja apparaît lui aussi comme une option intéressante. Trois essais ont été menés l'an dernier en Yvelines et Essonne. « L'objectif est aussi de développer un pôle de production » explique le conseiller technique en charge de cette culture, Pierre-Louis Deruelle : « Le soja offre un désherbage plus facile dû à l'utilisation de nouvelles molécules, on se confronte à moins de résistances ».

La culture s'implante idéalement dans des terres qui se réchauffent vite. La chambre d'Agriculture planche également sur les débouchés potentiels et mènera de nouveaux essais pour la prochaine campagne. Ils seront présentés lors des plates-formes techniques.

Enfin, une filière de production de plantes aromatiques et médicinales est sur le point de voir le jour en Essonne.

La chambre d'Agriculture travaille avec l'Association pour le développement des plantes aromatiques (Adépam) et le Parc du Gâtinais. « Plusieurs essais ont été menés en vue de produire de l'huile essentielle » rapporte Rémi Baudouin.

Aujourd'hui, c'est le thym à thujanol qui a été retenu comme la culture la plus apte à être implantée. « Il se plaît dans des terres rustiques et ne demande pas d'irrigation. Il s'agit d'un marché de niche mais, bien exploité et sécurisé, c'est une belle possibilité de diversification. » Là aussi, la chambre d'Agriculture travaille d'arrache-pied pour accompagner les nombreux agriculteurs intéressés.

L'origan ou la mélisse pourraient aussi pointer leurs feuilles dans les prochaines années.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Festival de la Terre 2017

  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
  • Festival de la Terre 2017
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages