Des anciens exploitants très dynamiques

par Laure Sauvage, mis à jour à 18:58
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Des anciens exploitants très dynamiques

L’assemblée générale de la Section des anciens exploitants agricoles, qui s’est déroulée jeudi 6 juin à Saint-Just-en-Brie, a mis en avant une activité très riche tout au long de l’année.

Présidée pour la première fois par Monique Berthelot, l’assemblée générale de la Section des anciens exploitants de la FDSEA 77 s’est tenue jeudi 6 juin à Saint-Just-en-Brie.

Après l’accueil par le maire de ce village de la Brie centrale, l'agriculteur Sébastien Dromigny, un point sur les voyages, les sorties, les réunions thématiques, le congrès de la SNAE et les travaux de la section des bailleurs, ainsi que la MSA avec en ligne de mire les élections 2020 ont été présentés par différents membres du bureau.

«  Au regard de toutes ces activités, je vous incite à nous rejoindre, à adhérer et faire adhérer. Une boîte à idées est à votre disposition pour alimenter et fournir quelques propositions qui vous tiennent à cœur. De plus, nous avons besoin dans notre bureau de personnes nouvelles, pleines de bonnes idées originales et sensibles aux problèmes des retraités agricoles. Sachez que pour l’année 2019/2020, la MSA, en partenariat avec le Prif (Prévention retraite en Île-de-France), proposera un atelier ‘‘code de la route pour les seniors’’  », a insisté la présidente.

D’ailleurs, trois nouveaux membres viennent d’intégrer le bureau de la Section des anciens exploitants  : Christine Paquet, Gérard Giraud et Christine Lombard.

Nouveauté 2019, les Jeunes agriculteurs ont fait appel aux anciens pour le Festival de la terre. «  On compte sur vous pour la journée du festival, dimanche 8 septembre à Lumigny, afin de communiquer sur votre section  », a noté Arthur Courtier, vice-président des JA 77, avant de lancer un appel au bénévolat pour l’installation et la préparation du terrain.

Invité national, Jacques Dufréchou, membre du bureau de la SNAE, a rappelé que dans un contexte où «  l’agriculture est un secteur économique dont les acteurs vieillissent, il faut trouver un outil pour inciter et encourager les propriétaires à faire que des jeunes restent sur le territoire  ».

Il a également appelé les anciens à être concernés par la Charte de bon voisinage. «  En tant qu’ancien, je souffre de cet agribashing permanent.  »

Quant au président de la FDSEA 77, Cyrille Milard, après un retour sur l’année agricole et syndicale, il a souligné  : «  Nous devons nous serrer les coudes pour faire avancer nos idées. On ne doit pas restreindre l’agriculture au bio et à l’entretien du paysage  », avant d’insister sur la nécessité de dialoguer  : «  On vit avec tout le monde. Il faut que chacun fasse des efforts  ».

Enfin, le docteur Treppoz, médecin santé publique à la MSA Île-de-France, est intervenu sur le diabète, maladie chronique du métabolisme des glucides.

Laurence Goudet-Dupuis

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages