Des fruits et légumes livrés dans les boîtes aux lettres

par Marine Guillaume, mis à jour à 11:50
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Des fruits et légumes livrés dans les boîtes aux lettres

Un maraîcher d'Épône, Cyril Moisy, s'est lancé dans la commercialisation de sa production sous forme de colis livrés par La Poste.

Pour acheter des produits de la ferme, il y avait les marchés, la vente directement sur place et même quelques « drive » fermiers. Il existe désormais une nouvelle forme de commercialisation : la livraison directement par La Poste dans la boîte aux lettres du client. L'idée est venue de la chambre d'Agriculture de l'Ile-de-France et de son conseiller en maraîchage, Stéphane Rolland, qui a travaillé sur de nouvelles formes de débouchés pour les maraîchers franciliens. Elle s'est concrétisée grâce à Cyril Moisy, un jeune agriculteur installé depuis avril dernier.

Il est le premier maraîcher, et le seul pour le moment, a expérimenter la vente de sa production par Internet et la livraison chez le client par La Poste. Avec sa compagne, Marion, salariée de son exploitation, Cyril Moisy a lancé son activité de maraîchage sur environ cinq hectares et s'est de suite laissé tenter par l'aventure. « Nous vendions déjà 100 % de notre production en vente directe sur les marchés, via les paniers fraîcheurs distribués à la sortie des gares et à la ferme », raconte le jeune homme : « Logiquement, c'est une forme de distribution qui nous a séduits. » Afin de lancer au plus vite et à moindres frais le concept, le couple s'est appuyé sur son site Internet déjà existant — www.fermedeleglantier.com — pour ajouter un système de paiement en ligne et les premières commandes sont déjà arrivées. « Cela fait trois semaines que l'expérience a commencé et nous vendons une dizaine de paniers par semaine, sans aucune publicité », souligne Marion.

« Le panier est vendu 15 euros et le contenu change toutes les semaines », précise le couple de maraîchers : « Il contient des produits de saison, généralement cinq ou six productions différentes pour un total de quatre à cinq kilos. » Chaque semaine, elle clot les commandes le lundi, effectue la préparation le mardi et livre La Poste le mercredi matin qui, elle-même, dépose les paniers quelques heures après dans les boîtes aux lettres concernées. Si l'expérience démarre plutôt bien, Cyril et Marion se sont toutefois fixés une date à laquelle ils feront le bilan de l'expérience et décideront de la poursuivre — ou non. « C'est tout nouveau pour nous, pour La Poste et pour le consommateur. Il faut un an pour voir si ce système fonctionne et s'il est viable économiquement », souligne Cyril Moisy : « Car c'est un concept coûteux. Il faut le carton adapté à la taille de la boîte aux lettres, les frais de livraison de La Poste... » Sans compter les éventuels frais de packs de froid qui seront peut-être nécessaires à la bonne conservation des fruits et légumes dans les mois d'été. « On veut tester sur toutes les saisons », reprend Marion : « Pas sûr par exemple qu'on puisse mettre des fruits rouges l'été prochain. »

Cyril et Marion compte sur ce nouveau mode de commercialisation pour toucher certains clients qui, par exemple, ne peuvent pas se déplacer : « La livraison par La Poste est une bonne solution pour toucher des personnes âgées qui ne peuvent plus faire leurs courses ou encore des personnes qui travaillent en heures décalées et ne peuvent jamais faire les marchés ou venir à la ferme. » Réponse à la rentrée de septembre prochain. La commercialisation des fruits et légumes via La Poste est pour le moment possible sur les treize communes dont dépend le point-relais d'Aubergenville que livrent Cyril et Marion. En voici la liste : Aubergenville, Aulnay-sur-Mauldre, Bazemont, Bouafle, Écquevilly, Épône, Flins-sur-Seine, Herbeville, Jumeauville, La Falaise, Les Alluets-le-Roi, Maule, Mezières-sur-Seine et Nezel. 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages