« Des pertes pour les éleveurs »

par Laure Sauvage, mis à jour à 15:57
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« Des pertes pour les éleveurs »

Annick Delory préside les sections avicoles de la FNSEA 41 et de la FNSEA Centre-Val de Loire. Également trésorière de la Confédération française avicole, elle dresse un état des lieux sur fond de coronavirus.

Horizons  : Combien y a-t-il d’aviculteurs dans le département et la région  ?

Annick Delory  : Le Centre-Val de Loire compte 650 éleveurs, dont 200 dans le Loir-et-Cher.

Quels sont les principaux bassins d’élevages du Loir-et-Cher  ?

Ceux-ci correspondent à l’implantation des abattoirs. Nous en avons deux au nord du département  : Droué, dédié aux poulets standards, et Volabraye, à Savigny-sur-Braye, spécialisé dans les dindes. La volaille label est abattue chez Ménard, à Ouchamps, et chez Sergent, à Mer. Il y a également des éleveurs en Sologne.

Quelle est la taille moyenne des élevages  ?

En standard, la surface des élevages est de 2  500 m2. En label, ceux-ci mesurent 800 m2. Par ailleurs, Axéréal élevage produit des poules pondeuses biologiques. L’aviculture loir-et-chérienne se trouve principalement dans le nord du département car nous ne pouvons pas y produire uniquement des céréales. Il faut donc de l’élevage et nous avons la chance d’avoir une diversité d’espèces en production avicole.

Quelle est la conjoncture avicole en lien avec le coronavirus  ?

Avec le confinement, la consommation hors domicile a disparu. D’où une surproduction en standard. Toutefois, celle-ci n’est pas d’origine nationale mais extérieure car les importations ne sont pas à l’arrêt, empêchant les producteurs français de travailler normalement. (…)

Entre deux lots, nous observons un vide sanitaire supplémentaire d’une semaine ou deux. En production standard, cela représente un coût d’un euro/m2/semaine, soit un manque à gagner de 2  500 euros par semaine et par exploitation. (…)

La production label est confrontée à une baisse de la consommation, surtout en pintades. Conséquence  : les abattoirs sont saturés. Les établissements s’arrangent entre eux pour gérer la situation. Ici aussi, les vides sanitaires sont plus longs d’une à deux semaines. D’où des pertes pour les éleveurs.

Qu’en est-il de la production d’œufs  ?

Celle-ci se porte très bien. Cependant, les éleveurs ne sont pas payés plus cher bien que les prix augmentent dans la distribution.

Un mot sur la vente directe  ?

Dans le Loir-et-Cher, les consommateurs viennent vers les producteurs locaux. Par ailleurs, avec le déconfinement, nous espérons un retour à une situation normale  : repas de famille, estivants et restauration collective.

Propos recueillis par Olivier Joly

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages