Des pixels aux cellules

par Eric Young, mis à jour à 10:10
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Des pixels aux cellules

Durant le mois de la photo à Paris, un état de l'art. Cette semaine, la photo vivante.

Considérer la cellule végétale comme un pixel photographique : c'est un des points de départ de la réflexion du collectif ++, un duo composé par un sociologue, Cyril Burget, et un artiste, David Bouchacourt. Poussée à son bout, cette logique conduit à faire de la photo avec des végétaux. Le procédé est assez voisin de la mécanique argentique traditionnelle mais elle n'utilise pas de procédé chimique. Elle se sert des couleurs des plantes, de leur photosynthèse et puis, en automne, de leur sénescence.

Selon les experts, toutes les plantes ne se valent pas pour réussir cette performance. Obtenir une réalisation correcte nécessite un apprentissage et, surtout, des tatonnements permanents. Tout ça pour, finalement, voir disparaître l'oeuvre sous l'actionde l'automne puis de l'hiver. C'est justement ce qui intéresse les deux artistes. Ils prévoient d'exposer à Paris une oeuvre, « affinités électives », pour parler de la disparition, avec l'âge, des images mentales qu'on s'est forgées durant notre vie, avec nos expériences personnelles ou avec notre culture générale. Sur tout un ensemble de feuilles, ils ont photographié les portraits des auteurs, vivants ou morts, auxquels ils se réfèrent. Par exemple, Gréco sur l'image qui illustre cet article.

Ces références constituent leur famille de pensée mais les artistes élargissent leur idée à toute une expérience de vie : « Chacun est amené à sentir au travers de ses rencontres, la force d’une affinité qui s’impose comme la marque d’une élection naturelle. Une attraction comparable à l’attraction des substances phéromonales et dont l’intensité du trouble exprime la nécessité d’un lien familier, à l’image d’une liaison chimique simple, double ou triple », expliquent-ils.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages