Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Des rendements plutôt moyens et hétérogènes en Eure-et-Loir

par Hervé Colin, mis à jour à 16:32
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Des rendements plutôt moyens et hétérogènes en Eure-et-Loir

L'équipe des agronomes de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir analyse les résultats de la dernière récolte. Elle relève des rendements très hétérogènes, moyens en céréales et bons en colza.

Après avoir effectué la récolte des ses quelques deux mille micro-parcelles d'essais et recueilli les résultats de son enquête auprès des exploitants des groupes de développement agricole, les agronomes de la chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir sont en mesure de livrer leur analyse des résultats de la dernière moisson.

« Au final, les rendements en blé tendre se situent juste en dessous de la moyenne quinquennale, 76,5 quintaux contre 78 sur cinq ans, mais cette récolte est surtout marquée par une très grande hétérogénéité », pointe le responsable du pôle agronomique, Thierry Savoie.

De son côté, l'agronome Patricia Huet livre les éléments climatiques qui ont participé aux résultats de cette campagne.

Elle rappelle tout d'abord que l'on s'attendait à ce que cette récolte de blé soit plus impactée par le manque d'eau et les coups de chaud en fin de cycle... « Compte tenu des conditions de la campagne précédente, la pression adventice a été relativement faible », note-t-elle.

Selon l'agronome, les conditions d'implantation étaient plutôt sèches, puis l'hiver précoce n'a pas favorisé le tallage. « Les semis tardifs ont été plus pénalisés », estime-t-elle.

De leur côté, les reliquats azotés se sont révélés supérieurs de trente unités en moyenne à la sortie de l'hiver, autour d'une centaine d'unités. « La montaison s'est déroulée dans le sec, ce qui a causé des soucis pour faire monter l'azote. La montée à épi a été problématique, surtout en sols caillouteux », relève l'agronome.

En revanche, la pression maladie a été quasiment nulle. Heureusement, la pluie est revenue en mai « pile poil pour la mise en place et la fertilité des épis. Ces précipitations ont remis en route l'azote du sol, conduisant à un nombre de grains au mètre carré important », souligne Patricia Huet.

Ce décalage en fin de cycle des apports azotés a conduit à un taux de protéines supérieur aux 11,5 points requis pour l'exportation. Le poids spécifique se révèle bon lui aussi, tout comme les autres indicateurs comme le temps de chute de Hagberg ou la qualité sanitaire des grains.

Les facteurs d'hétérogénéité sont liés essentiellement à la profondeur de la terre et aux aléas climatiques. Des aléas qui ont affecté d'avantage les orges d'hiver d'ailleurs, dont les rendements sont plutôt décevants.

« Les colzas sont la bonne surprise de l'année », reconnait Thierry Savoie, « même si c'est toujours difficile à estimer, on ne s'attendait pas à de si bons rendements. Cette plante est décidément bien adaptée à la fin de cycle ».

En effet, tout avait plutôt mal commencé : implantation difficile en août, hiver pas favorisant, gel tardif. « Ce qui a été bon, c'est le rayonnement en mai, soit pour le remplissage soit pour le nombre de grain », précise Patricia Huet.

La moyenne de rendement sera supérieur à la moyenne quinquennale. Elle est estimée pour le moment à quarante quintaux mais pourrait s'établir un peu au dessus au final.

Enfin si, pour leur part, les rendements en orge de printemps sont bons, on ne peut pas en dire autant pour le blé dur : « C'est la déception de l'année », regrette Thierry Savoie. De fait, les rendements sont très moyens, autour de 67 quintaux, mais surtout les grains souffrent de problèmes de germination.

« Ce sont la hausse de température, puis leur chute et la pluie qui ont levé la dormance », analyse Patricia Huet. Les récoltes les plus précoces ont été les moins impactées. Cette culture devient de plus en plus difficile en Eure-et-Loir...

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



L'ACTUALITÉ EN VIDÉO
Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !

  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
  • Votre nourriture a un prix, notre métier a un prix !
SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages