Des Universités du soir pour coordonner la lutte contre les incendies à la moisson

par Laure Sauvage, mis à jour à 15:54
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Des Universités du soir pour coordonner la lutte contre les incendies à la moisson

La 27e édition des Universités du soir de la chambre d'Agriculture, consacrée à la lutte contre les feux de moisson, s'est déroulée le 4 juin en direct sur Youtube

Une bonne centaine de personnes a assisté le 15 juin sur Youtube, à la 27e édition des Universités du soir de la chambre d'Agriculture sur le thème de la lutte contre les feux de moisson.

De fait, compte tenu des mesures de distanciation physique à respecter, la réunion s'est déroulée dans une salle Mathurin-Régnier quasiment vide et retransmise en direct sur Internet.

« Tout le monde a en mémoire les incendies de juillet dernier, difficilement maîtrisables », a souligné Thibaud Guillou en lançant cette soirée organisée afin qu'une telle situation ne se reproduise pas.

Quatre interventions se sont succédé au fil de la soirée. D'abord, Marc Guillaumin, conseiller de la Chambre, a fait un point sur les conséquences du réchauffement climatique sur notre agriculture, pointant l'avancement des stades phénologiques ou l'augmentation du nombre de jours de canicule à l'avenir.

Ensuite, les sapeurs-pompiers d'Eure-et-Loir, représentés par le lieutenant-colonel Michaël Achard et le lieutenant Philippe Jeanneteau, sont intervenus : « Le bilan de 2019 a marqué les esprits et il y avait de quoi », a lancé Michaël Achard. Ainsi, sept cents feux en milieu naturel ont été recensés cette année-là, dont quarante le 25 juillet ayant réduit en cendre 1 154 hectares...

« Nous avons connu en 2015 une année particulière. Il y a un avant et un après », a pointé le lieutenant-colonel. De fait, près de neuf cents départs de feu ont été répertoriés cette année-là, contre quatre-vingts en moyenne les années précédentes. Depuis, celle-ci s'établit plutôt autour de 520 feux...

Aussi, les sapeurs-pompiers travaillent avec Météo France sur la prévention des risques à l'échelle du département. En étudiant chaque jour, la température, les précipitations, le vent et les indices de sécheresse, de sol et de moisson, ils livrent un degré de risque classé de vert, peu de risque, puis jaune, orange, rouge, jusqu'à noir, risque extrême.

« Nous prévoyons de positionner du matériel à proximité en cas de jour noir ou rouge », a précisé Michaël Achard, ajoutant : « La cinétique est importante et nécessite d'aller vite. Pour éteindre un feu, il faut de l'eau de façon exponentielle : un verre, un litre puis une tonne... ».

Ensuite, les pompiers ont parlé de prévention, soulignant qu'un outil de travail du sol permettait de temporiser un incendie ou que tout ce qui pouvait générer une étincelle risquait de provoquer un départ de feu. Et enfin, qu'en cas d'incendie, il fallait réagir en composant le 18 ou le 112 en précisant la localisation et tout ce qui pouvait aider les pompiers.

Éric Thirouin est venu parler ensuite de l'initiative de la Chambre qu'il préside, et qui consiste à constituer une cohorte d'agriculteurs prêts à intervenir pour lutter contre ces incendies (voir ci-dessous).

Pour finir, Manuel Letailleur, de Groupama Centre-Manche, a détaillé les points à vérifier concernant l'assurance incendie.

Hervé Colin

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages