Dix mille nuances de bleu

par Laure Sauvage, mis à jour à 12:07
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Dix mille nuances de bleu

Superbes trésors naturels, héritage culturel et scientifique, les cénotes sont des formations géologiques typiques de la péninsule du Yucatán, au Mexique. Immersion.

Selon les estimations, le sol de la péninsule du Yucatán (Mexique) serait criblé d’environ dix mille cénotes : de spectaculaires grottes inondées, du turquoise au bleu roi. Ils sont la partie visible d’un vaste réseau de cavités souterraines, creusées au fil du temps dans la roche calcaire par l’eau de pluie et l’action de bactéries.

Il y a 66 millions d’années, l’impact d’une météorite - la même que celle qui aurait causé l’extinction des dinosaures ! - aurait ensuite fracturé le sous-sol du Yucatán. Les voûtes de certaines grottes se sont alors effondrées et les cénotes sont apparus.

La datation des fossiles indique que des animaux (jaguars, mammouths, paresseux…) y sont passés et que des humains y ont vécu.

Ce sont ces précieuses sources d’eau douce qui ont permis aux Mayas de s’implanter dans le Yucatán. Ils y communiquaient avec Xibalbá, l’inframonde où vivent les âmes des défunts et les dieux de la mort. Le mot « cénote » vient d’ailleurs de la langue maya « d’zonot » : « trou d’eau » ou « puits sacré ».

À ras de terre ou enfouis en sous-sol, dans la jungle ou en pleine ville, petits bassins ou puits insondables, les cénotes offrent des visages variés.

De hautes voûtes, des plages rocheuses, des lianes de plantes épiphytes, des stalactites, des cathédrales sous-marines, une végétation luxuriante, une riche faune aquatique … Et à chaque fois, de magnifiques jeux de lumière entre le ciel, le soleil et l’eau cristalline.

Certains cénotes ont été aménagés : touristes et locaux s’y pressent pour lézarder au bord de l’eau, nager, observer les poissons, explorer les cavernes en plongée sous-marine ou simplement profiter de l’atmosphère irréelle des lieux.

Le gouvernement mexicain se préoccupe de plus en plus de la protection de ces trésors naturels. Ainsi, certains sites sont maintenant protégés par l'Institut national d'anthropologie et d’histoire (INAH).

Le cénote de Chichén Itzá est même inscrit au patrimoine culturel subaquatique de l’Unesco.

Photo : Oxman cenote, 2017, Andrea Schaffer -  licence CC BY 2.0

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages