Du local dans les assiettes des collégiens loir-et-chériens

par Doriane Mantez, mis à jour à 21:24
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Du local dans les assiettes des collégiens loir-et-chériens

La FDSEA de Loir-et-Cher et le Conseil départemental ont visité deux exploitations sur le thème « découvrir les circuits de proximité dans la restauration des collégiens », le 15 décembre dernier à Muides-sur-Loire (Loir-et-Cher).

Vendredi 15 décembre, Florent Leprêtre, président de la FDSEA de Loir-et-Cher et Nicolas Perruchot, président du Conseil départemental se sont rendus sur deux exploitations agricoles situées à Muides-sur-Loire qui approvisionnent les collèges du département : La Ferme Vaucher et le Domaine du Croc du Merle.

« Nous souhaitons que les jeunes Loir-et-Chériens puissent profiter de produits locaux. C’est pourquoi, nous mettons tout en œuvre pour favoriser les circuits de proximité dans l’approvisionnement des restaurants scolaires. Ainsi nous soutenons notre agriculture locale tout en apportant une alimentation de qualité pour nos collégiens », a souligné Nicolas Perruchot.

La visite a commencé sur l’exploitation du GAEC Vaucher, où sont élevés des bovins de race à viande (Charolaise et Salers).

Une grande partie de l’année, les 220 vaches allaitantes avec veaux, 90 génisses de deux ans, 90 génisses d’un an, 120 taurillons et 10 taureaux pâturent dans les prairies de Sologne et du Val de Loire.

En hiver, les bêtes sont en stabulation libre sur paille, nourries avec les fourrages de l’exploitation.

« Les perspectives d’avenir sont vastes avec un rôle majeur à jouer vis-à-vis de l’environnement, l’économie locale et l’emploi, mais la concurrence déloyale venue d’autres pays (de l’Est et d’Amérique) et une politique française qui ne va pas dans le sens des économies sont des freins au développement des activités », a assuré Florent Leprêtre.

La visite s’est poursuivie au Domaine du Croc du Merle, qui se partage entre exploitation laitière et domaine viticole.

Anne-Marie Hahusseau, son fils Damien et Nicolas Avrain gèrent l'ensemble des activités de l'exploitation qui met aujourd'hui en valeur 10 hectares de vignes en AOC Cheverny, le lait d'une centaine de vaches laitières et environ 250 hectares de cultures qui servent en majorité à nourrir le cheptel.

« Nous sommes en plein réorganisation, ce n’est pas évident de gérer la croissance. Les produits de proximité fonctionnent bien, mais est-ce que ça va durer ? En attendant, nous venons d’investir dans une yaourtière qui produira 1 500 yaourts par heure contre les 1 000 par jour que nous remplissions à la main ! La mécanisation nous aide à nous développer… », a précisé la gérante.

« De la fourche à la fourchette ou la cuillère, ces deux exploitations visitées aujourd’hui sont un exemple positif que l’agriculture en Loir-et-Cher évolue, et que les agriculteurs sont acteurs de leur métier de demain, de l’occupation du territoire et génèrent de l’économie circulaire », a déclaré Florent Leprêtre.

Cette matinée s’est conclue au collège Pierre-de-Ronsard, à Mer, avec la dégustation d’un repas type, préparé avec les aliments des producteurs rencontrés précédemment.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages