Earl Le Bois racine : Olivier Schintgen à la manœuvre

par Laure Sauvage, mis à jour à 16:10
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Earl Le Bois racine : Olivier Schintgen à la manœuvre

Olivier Schintgen, polyculteur installé à Vert-le-Grand (Essonne), a moissonné ses parcelles de lentilles le 29 juillet dernier avec quelques jours d'avance sur son calendrier. Rencontre.

Petit-fils d’agriculteur, Olivier Schintgen, 42 ans, est à la tête d'une belle exploitation de 219 hectares à Vert-le-Grand (Essonne) qu'il entend bien transmettre d'ici quelques années à ses deux enfants, Tanguy et Charlotte, étudiants en agriculture. Sur ses différents îlots éparpillés, il cultive blé, orge, betterave sucrière, pois fourragers, mais aussi pommes de terre et légumineuses. 

« Je suis installé depuis 2002, précise-t-il en introduction. J’ai récupéré quelques terres familiales pour m’installer après des études agricoles. J'ai toujours cherché à me diversifier. C'est le seul moyen de trouver de la valeur ajoutée pour vivre correctement de l'agriculture. Ça m'a permis de rééquilibrer certaines productions qui n'étaient plus aussi intéressantes. J'ai par exemple diminué ma surface de betteraves depuis deux ans. Et avec les pucerons qui nous ont attaqués cette année, j'ai bien fait. Pour me diversifier, j'observe ici et là ce qui se pratique, je tente — dans la mesure du possible —, et je pars du principe que toutes les initiatives sont bonnes à prendre ».

« J'opère actuellement un virage vers le bio. Je suis en deuxième année de conversion sur une surface de 62 ha sur laquelle j'ai semé des lentilles, du titricale, des féveroles et bientôt de la luzerne. Je cultive des lentilles depuis 2014, ça fonctionne de mieux en mieux et c'est une culture qui se prête bien au bio. J'ai choisi la variété Anicia cultivée pour l'AOC Lentille verte du Puy. Elle est riche en protéines et recommandée dans le cadre d'une alimentation saine et diversifiée », précise Olivier Schintgen.

Cette année encore, sa culture de lentille s'est bien déroulée car cette légumineuse aime les sols secs.

« C'est une culture très intéressante en tête de rotation, qui va me permettre ensuite de mettre du triticale sans avoir à rajouter d'azote », souligne l'agriculteur. Sur le conseil du conseiller technique bio de la chambre d'Agriculture, il a pour la première fois associé de la caméline à son semis de lentilles. 

« C'est une crucifère qui tapisse le sol, empêche un certain nombre d’adventices de se développer, à condition de bien la doser, et a un effet fongique sur la lentille. Elle a aussi le mérite de servir de tuteur aux plants de lentilles, et la récolte s'en trouve ainsi facilitée. Les graines de caméline sont très petites, précise Olivier Schintgen, mais elles sont très riches en acide linoléique. C'est pourquoi j'envisage de les presser ou de les vendre en vrac dans un avenir proche. L’huile de caméline est utilisée en cosmétique, en vernis et peinture. Cette année, j'ai enregistré un rendement de 700 kg de lentilles par hectare ».

Il poursuit : « Une fois récoltées, je les fais trier par un agriculteur d'Eure-et-Loir, puis les conditionne moi-même. Je vends cette production en direct sur des marchés, auprès de cantines scolaires et de quelques enseignes. Avec les lentilles, je fais aussi de la farine qui, en association ou pas avec une farine classique, est utilisée dans la fabrication de gâteaux, sucrés comme salés. Elle est intéressante car elle ne contient pas de gluten ».

« Depuis quelque temps, je me suis mis à l'élevage, raconte Olivier Schintgen. Soyons modeste, je n'ai que quelques moutons que je fais découper et vends en caissettes. Et il faut être clair, tient-il à souligner en conclusion, si je cherche à me diversifier, c'est aussi parce que mes enfants s'investissent déjà largement sur l’exploitation en apportant des idées et des techniques nouvelles ». À suivre.

Laurence Augereau

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages