Ekaterinburg, dernière demeure des Romanov

par Laure Sauvage, mis à jour à 10:26
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Ekaterinburg, dernière demeure des Romanov

Quatrième ville de Russie en population, capitale de l'Oural, cité pleine de charme, Ekaterinburg a été marquée par l'Histoire.

Avec 1,4 million d’habitants, Ekaterinburg est en population la quatrième ville russe, derrière Moscou, Saint-Petersbourg et Novossibirsk. Cette ville pleine de charme a été fondée en 1723 par le tsar Pierre le Grand, et fut baptisée du nom de son épouse Ekaterina (l'impératrice Catherine Ire).

Ekaterinburg a été le témoin de le la séquestration et de l’exécution du dernier tsar, Nicolas II, et de sa famille, le 17 juillet 1918. Le massacre des Romanov a eu lieu dans la villa de l’ingénieur Nicolas Ipatiev.

Aujourd'hui, cette maison n’existe plus : elle a été rasée en 1977 par Boris Eltsine, alors Premier secrétaire du parti communiste de la ville.

À sa place, on peut découvrir l’ « église sur le sang versé en l'honneur de tous les Saints resplendissants dans la Sainte-Russie », consacrée en 2003 par l’Eglise orthodoxe et dédiée à la mémoire des Romanov.

Elle comporte de nombreux symboles liés à l’histoire de Nicolas II, comme les vingt-trois marches, à l’entrée, qui rappellent celles qu’il a dû descendre avant son exécution. On trouve à l’intérieur des portraits de la famille impériale, ainsi que l’arbre généalogique des Romanov.

À l’extérieur de la ville, au milieu d’une forêt, on peut visiter le monastère Ganina Yama, où sont enterrés le tsar, sa femme Alexandra et leurs cinq enfants. Après leur béatification, l’Eglise orthodoxe y a construit sept églises en bois dont l’une compte dix-sept coupoles, une particularité liée à la date de l’assassinat des Romanov.

À quinze minutes en voiture du centre d’Ekaterinburg, sur la route de Moscou, un obélisque matérialise la frontière naturelle entre l’Asie et l’Europe, non loin d’un parc pittoresque où les jeunes mariés viennent accrocher des rubans et des cadenas aux branches des arbres, avec l'espoir d'un amour éternel.

Dans les rues de la ville, on découvre un mélange de styles, entre bâtiments modernes dans le quartier des affaires, et architecture soviétique. La gare ferroviaire Sverdlovsk est desservie par le Transsibérien.

Quant au métro, construit en 1991 et composé d’une ligne unique, il donne l’impression de voyager dans le temps. Les stations sont grandes et bien entretenues, les wagons sont propres et spacieux.

C’est à Ekaterinburg que s’est développée l’industrie minière du pays, grâce aux gisements de fer, de cuivre et de charbon de l’Oural. La ville s’est spécialisée dans la production de la fonte et du cuivre.

La tradition locale attribue d'ailleurs différentes vertus aux pierres qui sont extraites dans la région. Preuve de ce mélange de tradition et d’Histoire : le bloc de rhodonite que l'on trouve au niveau du barrage Plotinka, en centre-ville. Cette pierre, dont la forme rappelle celle d'un coeur, guérirait les blessures affectives et inciterait à faire preuve d'amour et de compassion.

Lors de la Coupe du monde de football 2018, la ville a accueilli de nombreux étrangers venus soutenir leurs sélections à l’Ekaterinbourg Arena, à l’image des 35 000 supporters qui ont assisté au match France-Pérou le 21 juin.

Fiorella Rap Morales

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages