Élections départementales : six partis présentent leur programme agricole

par Laurence Dupuis, mis à jour à 12:41
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Élections départementales : six partis présentent leur programme agricole

Premières du nom, les élections départementales sont un scrutin local qui vise à élire des représentants au niveau cantonal. À cette occasion, les organisations professionnelles agricoles (OPA) seine-et-marnaises* ont sollicité les partis politiques sur leur vision et leurs souhaits pour l’agriculture départementale le jeudi 5 mars au Mée-sur-Seine.

Six partis politiques (FN, PS, UMP, UDI, MoDem et Europe écologie-Les verts) ont répondu favorablement, le front de gauche étant le seul à avoir décliné l’invitation. L’ensemble des candidats présents — un ou deux par mouvement — a loué cette initiative. Il s’agit d’une première au niveau départemental, qui se voulait un véritable exercice démocratique.

En préambule, le président de la FDSEA 77, Arnaud Rousseau, a présenté la plate-forme commune rédigée par les OPA. Elle vise à porter la voix des entreprises et des entrepreneurs, mieux faire comprendre les problématiques spécifiques à l’agriculture et ses filières, désserrer l’étau réglementaire et restaurer la confiance, s’inscrire dans une croissance durable et renforcer les liens avec les citoyens.

Et de souligner : « Il s’agit, pour les OPA, d’afficher une ambition et une vision d’une agriculture seine-et-marnaise compétitive et responsable dans le cadre des élections départementales. »

Chaque parti disposait de vingt minutes pour présenter l’ambition de son mouvement afin d’assurer le développement de l’agriculture départementale. Le mot de la fin est revenu au président de la chambre d’Agriculture, Thierry Bontour, pour qui « l’agriculture est une chance pour le département. Elle est génératrice de croissance économique. »

*Syndicalisme (FDSEA 77, JA 77, Usbif), chambre d’Agriculture, coopératives (Acolyance, 110 Bourgogne, Cabb, coopérative agricole de Puiseaux, FRCA Ile-de-France, Terres bocage gâtinais, Valfrance, Vivescia), Groupama, Crédit agricole, MSA, centres de gestion (AS 77 et CERFrance nord-est/Ile-de-France), Maison de l’élevage d’Ile-de-France et Safer d’Ile-de-France.

 Ils ont dit…

Les candidats des six partis politiques ont exprimé leur vision de l’agriculture départementale et les points clés de leur programme :

- Front national (Renaud Persson, secrétaire départemental, et Danis Pingal ) : « Les agriculteurs ne veulent pas vivre de subventions mais du fruit de leur travail. » Sur le programme national : « Le FN propose une politique agricole française en vue de stabiliser les prix. Le patriotisme agricole sera la règle. »

- Parti socialiste (Léo Aïello, vice-président du conseil général) : axant sa présentation sur le bilan de la majorité sortante, il a insisté sur « la politique du zéro phyto, une des fiertés du département ». Il s’est également attardé sur la préservation du foncier, le soutien aux filières courtes et la qualité de l’eau avec, dans le viseur, un troisième plan départemental de l’eau.

- UMP-UDI (Jean-Jacques Barbaux, conseiller général sortant et président de l’Union des maires, et Franck Vernin) : « Suite au redécoupage des cantons, la partie rurale sera moins représentée. Nous nous engageons à restaurer une vice-présidence à l’agriculture car vous êtes des acteurs majeurs du territoire. » Autres sujets évoqués : la simplification des politiques environnementales — dont celle de l’eau —, les filières courtes …

- MoDem (Claude Louis, vice-président de la section Seine-et-Marne, et Benoit Monvoisin) : N'ayant ni élu, ni adhérent agriculteur, ils ont orienté leur discours sur des expériences concrètes qu’ils approuvent comme le périmètre de protection des espaces agricoles et naturels périurbains créé au sein de l’intercommunauté de Marne-et-Gondoire, et une expérience menée au sein d’un collège avec des produits locaux.

- EELV (Bénédicte Monville De Cecco, élue à Melun et conseillère communautaire) : « Nous, Les verts, sommes le parti qui parle le plus de l’agriculture… Certes nous défendons une certaine agriculture », a souligné la candidate avant d’évoquer différents sujets comme le zéro phyto, la création de petites unités de photovoltaïque, les filières de transformation.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages