Élections régionales : les candidats invités à prendre position devant les agriculteurs

par Marine Guillaume, mis à jour à 15:57
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Élections régionales : les candidats invités à prendre position devant les agriculteurs

La profession agricole francilienne organise une rencontre avec les candidats aux élections régionales. L'occasion parfaite de les sensibiliser au caractère agricole de la région et d'évoquer les problématiques.

Jeudi 19 novembre, une date à retenir. Ce jour-là, tous les candidats aux élections régionales en Ile-de-France seront au chevet de l'agriculture. Ce rendez-vous, auquel tous les agriculteurs sont invités, permettra de placer le monde agricole au cœur des débats politiques. 

« L'idée de cette rencontre est de replacer l'agriculture francilienne au centre de la campagne », confirme le président de la FRSEA Ile-de-France, Damien Greffin : « Nous souhaitons réaffirmer que l'Ile-de-France est une région agricole, dont la moitié des terres est cultivée. Nous avons rédigé un ensemble de dix-huit propositions qui correspondent à nos besoins, nos problématiques et nos attentes. Nous les avons soumises à chaque candidat et ils viendront, ce jour-là, nous livrer leur vision des choses. »

Egalement co-organisatrice de l'événément, la chambre régionale d'Agriculture attend beaucoup de ce rendez-vous : « L'agriculture doit être reconnue comme une activité économique pleine et entière de notre région », souligne son président, Hervé Billet. « Elle est génératrice d'emplois, participe à la préservation de l'environnement et des paysages... J'insisterai aussi ce soir-là sur la nécessité d'une véritable collaboration entre les élus et l'administration dans la nouvelle gouvernance pour que les décisions soient mieux mises en œuvre. Nous souffrons beaucoup de ça aujourd'hui et ce sera l'occasion de délivrer le message à ceux qui seront, demain, nos élus. » 

De leur côté, les Jeunes agriculteurs comptent être massivement présents à ce rendez-vous et défendre, entre autres, le renouvellement des générations. 

« Nous sommes sensibles à toutes les problématiques mais en particulier à l'installation des jeunes », souffle le président des JA région Ile-de-France, Frédéric Lepesme : « Nous souhaitons que toutes les agricultures soient soutenues et accompagnées de la même façon ». 

Tous les candidats ont reçu le document résumant les dix-huit propositions rédigées par la profession agricole. Cinq d'entre eux ont déjà confirmé leur présence le 19 novembre : Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), Wallerand de Saint-Just (FN), Valérie Pécresse (LR - UDI- MoDem), Olivier Thomas, qui représentera Claude Bartolone (PS), Emmanuel Cosse (EELV). 

Les élus agricoles comptent aussi sur la présence massive d'agriculteurs. « Tout le monde est invité », insiste Damien Greffin : « Il faut montrer aux candidats que ces dix-huit propositions ne sont pas simplement l'idée de quelques élus mais qu'au contraire, elles représentent les préoccupations de tous et qu'il y a une attente forte de la part des agriculteurs. » 

Un tirage au sort sera effectué afin de déterminer l'ordre de passage des candidats. « Chacun aura quinze minutes pour s'exprimer », explique Hervé Billet : « Nous nous efforcerons de ne pas faire de commentaires durant ces interventions car nous sommes très attachés à la liberté d'expression. Nous n'entendrons probablement pas que des choses qui nous plairont mais nous devons les entendre et notre réponse sera ensuite dans notre vote. » 

Ces élections régionales revêtent un caractère d'autant plus important que désormais, les conseils régionaux sont au cœur de la politique agricole et co-pilotent les programmes européens. « Demain, que va t-il advenir des départements ?, on ne sait pas », s'accordent à dire Damien Greffin et Hervé Billet : « Mais en revanche, la région, elle, est un interlocuteur stratégique. » 

Le rendez-vous est fixé le 19 novembre à 17h dans les locaux de l'APCA à Paris (9, avenue George-V). Au programme : ouverture de la rencontre par Damien Greffin, interventions des candidats et clôture de la rencontre par Hervé Billet. Un cocktail francilien sera proposé à l'issue.

Il est possible de s'inscrire en amont auprès de la FRSEA au 01.42.36.06.09 ou par mail : frseaidf@free.fr. Les personnes non inscrites seront toutefois les bienvenues.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages