Suivez-nous Facebook Horizons Twitter Horizons Google+ Horizons LinkedIn Horizons Soundcloud Horizons RSS Horizons

Élections régionales : une triangulaire en Ile-de-France

par Marine Guillaume, mis à jour à 16:34
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
Élections régionales : une triangulaire en Ile-de-France

En Ile-de-France, à l'issue du premier tour des élections régionales, les Républicains finissent en tête devant le Parti Socialiste et le Front national.

L'Ile-de-France n'aura fait pas exception. Pour ce premier tour des élections régionales, le Front national s'impose comme le troisième parti. Celui avec lequel il faudra compter pour le second tour.

À l'issue de la journée de vote du 6 décembre, c'est la droite rassemblée — Les Républicains-UDI-Modem — qui prend la tête.

La liste de Valérie Pécresse obtient 30,51 % des suffrages, talonnée par le Parti socialiste. Son rival, Claude Bartolone a séduit 25,19 % des votants.

Enfin, la liste Front national de Wallerand de Saint-Just arrive juste derrière avec 18,41 % des voix. 

Quant aux dix autres partis, ils obtiennent de plus faibles scores : 8,03 % pour Europe Écologie-Les verts d'Emmanuel Cosse, 6,63 % pour le Front de gauche de Pierre Laurent ou encore 6,57 % pour Nicolas-Dupont-Aignan et son parti Debout la France.

Dès la proclamation des résultats, les trois candidats encore en lice pour le second tour ont réagi.

La tête de liste Les Républicains, Valérie Pécresse, a appelé à une mobilisation massive pour le 13 décembre : « Ce soir, notre première étape est réussie. Je remercie les très nombreux franciliens qui nous ont apporté leurs suffrages. J’appelle tous ceux qui ont voté pour notre liste à rester mobilisés et à convaincre autour d’eux le maximum d’électrices et d’électeurs de nous rejoindre, dimanche prochain, pour le second tour de cette élection. À ceux qui n’ont pas voté pour la liste que je conduis, je veux dire que j’ai entendu votre colère. » 

De son côté, Claude Bartolone a appelé à un grand rassemblement de toute la gauche pour l'emporter : « Le total de la liste socialiste, radicale et citoyenne que j’ai eu l’honneur de conduire, et des listes Europe Écologie-Les verts et Front de gauche, atteint 40 %, soit une dizaine de points de plus que la liste d’union LR-UDI-Modem. La gauche et les écologistes sont en position de gagner dimanche prochain en Ile-de-France. J’appelle au plus large rassemblement. Un rassemblement total. Pas une voix de gauche et des écologistes ne doit manquer dimanche prochain. »

Enfin, pour le FN, Wallerand de Saint-Just s'est félicité d'atteindre le second tour et d'être donc certain que son parti siège à la région pour les six années à venir : « Nous avons réussi, et de loin, notre pari et j'en suis fier. Engageons maintenant la bataille du second tour. Il faut que nous progressions et que nous progressions beaucoup, pour avoir le maximum d'élus. »

Au premier tour en Ile-de-France, 45,9 % des Franciliens se sont déplacés aux urnes. 

Les résultats par département

- En Seine-et-Marne. Avec 30,92 % des votants, c'est le seul département francilien où le Front national arrive en tête au premier tour. Il est suivi par Les Républicains-UDI-Modem (25,34 %) et le Parti socialiste (20,35 %). Le taux de participation s'élève, lui, à 44,51 %.

- En Yvelines. C'est la liste de Valérie Pécresse, Les Républicains-UDI-Modem, qui s'impose largement avec 37,23 % des voix. Le Parti socialiste arrive en deuxième position avec 21,52 %, suivi par le Front national qui obtient 19,05 %. La participation, elle, atteint 48,18 %.

- En Essonne.  Les scores sont plus serrés.Valérie Pécresse s'impose également mais plus timidement (23,8 %). Claude Bartolone obtient 23,56 % des suffrages et Wallerand de Saint-Just, 22 %. Quant à la participation, 47,68 % des Essonniens ont voté. 

- En Val-d'Oise. Le département connaît également une forte pousée du FN. Valérie Pécresse se place toujours en tête avec 26,61 % mais est suivie de près par Wallerand de Saint-Just qui a convaincu 25,07 % des votants. Claude Bartolone prend la troisième place avec 23,88 %. Dans ce département, 42,42 % se sont déplacés aux urnes. 

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



SONDAGE EXPRESS

Aucun sondage en cours.

> Tous les sondages