En AG, les Jeunes agriculteurs tentent de comprendre l'agribashing

par Marine Guillaume, mis à jour à 17:49
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
En AG, les Jeunes agriculteurs tentent de comprendre l'agribashing

Le thème de l'agribashing a largement occupé les échanges lors de l'assemblée générale de Jeunes agriculteurs Île-de-France ouest.

C'est à Avrainville (Essonne) que les Jeunes agriculteurs d'Île-de-France ouest avaient pris leurs quartiers vendredi 15 février pour tenir leur assemblée générale annuelle.

Au programme de ce temps fort, le dernier gros mot à la mode : l'agribashing. Face à ce fléau médiatique qui plombe le moral des agriculteurs, la jeune génération a décidé de prendre le sujet à bras-le-corps en conviant deux invités : le sociologue-politologue Eddy Fougier et le vice-président de JA national, Nicolas Sarthou, pour tenter d'y voir plus clair.

Les Jeunes agriculteurs ont présenté à leurs invités différentes vidéos (agribashing, véganes, distorsion de concurrence, gens du voyage, actions de communication positive...) retraçant les problématiques de l'année en les invitant à les analyser et à réagir.

« La critique du mode de culture conventionnel existe depuis les années 80 mais c'était globalement cantonné aux campagnes anti-OGM, a d'abord expliqué Eddy Fougier. Nous sommes passés à un autre stade entre octobre 2015 et la première diffusion d'une vidéo de l'association L214 et février 2016 avec un reportage en prime time sur les produits phytosanitaires. La critique s'est élargie et s'est radicalisée. »

Le sociologue a ensuite tenté de rassurer les agriculteurs et de leur apporter plusieurs solutions. Il a insisté : « La situation est moins grave que ce que vous imaginez. Les fondamentaux sont bons, l'image des agriculteurs est bonne, on vous fait confiance. »

Et Eddy Fougier de préconiser : « Il est de bon ton de ne pas réagir à chaud, de prendre du recul. Il faut aussi chercher davantage d'audience sur des grands médias généralistes, exclure probablement les arguments techniques qui ne feront pas écho sur le consommateur et plutôt parler de valeurs : la passion, la vocation, l'enthousiasme... ».

Le sociologue souligne que trois catégories de population sont particulièrement à soigner : « les plus jeunes qui s'intéressent au véganisme, les plus anciens qu'il faut rassurer et les jeunes parents qui sont plus vigilants sur le contenu de l'assiette de leurs enfants ».

Après la diffusion par les Jeunes agriculteurs d'une séquence vidéo humoristique « Le service après-vente du Bon sens paysan » tournant en dérision les problématiques agricoles actuelles, Eddy Fougier a salué les capacités de communication des agriculteurs, les encourageant à poursuivre leurs efforts : « C'est un travail sur le long terme, à mener à froid mais cela paiera un jour ».

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages