« En Allemagne, les agriculteurs ont foi en l'avenir »

par Marine Guillaume, mis à jour à 10:25
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
« En Allemagne, les agriculteurs ont foi en l'avenir »

Une vingtaine d'agriculteurs de l'Union d'Étampes s'est rendue en Allemagne pour visiter des exploitations agricoles.

Ils sont partis avec des idées bien précises en tête, ils sont revenus avec un tout autre regard. Début juin, une vingtaine d'agriculteurs de l'Union d'Etampes a fait un voyage de cinq jours en Allemagne pour y découvrir le fonctionnement des exploitations agricoles. Le groupe est allé de surprise en surprise. « Nous nous sommes rendus dans la ville jumelle d'Étampes : Borna, dans l'est de l'Allemagne », explique d'abord le président de l'Union, Fabien Pigeon : « Nous y avons visité deux exploitations en polyculture-élevage de deux mille hectares chacune. Cela n'avait rien de comparable face à nos cent cinquante hectares ici mais nous avons trouvé des agriculteurs qui, contrairement à ce qu'on pense, vont subir comme nous la nouvelle Pac et sont aussi contraints par une réglementation forte et omniprésente. »
Les agriculteurs ont malgré tout été frappés par le dynamisme du monde agricole allemand. « Ils transforment leurs faiblesses en force et se posent beaucoup moins de questions que nous, ils innovent et foncent. Là-bas, il y a des unités de méthanisation partout, alimentées à 10 ou 15 % par du maïs, nous avons aussi vu des champs entiers de panneaux solaires et d'éoliennes », témoigne Patrick Theet. 
Durant leur voyage, une rencontre a été organisée avec les deux syndicats locaux adhérents au DBV, l'équivalent de la FNSEA en France. Là encore, « on est tombé par terre », affirme Fabien Pigeon : « Ils souffrent aussi de leur image et rencontrent des difficultés avec le monde urbain et pour améliorer cela, ils ont accueilli au sein du syndicat des associations proches du monde rural. Cela pourrait nous donner des idées. » La vingtaine d'agriculteurs a en fait trouvé un monde syndical qui se fait force de proposition. « Ils se défendent beaucoup moins que nous », complète Patrick Theet : « Ils ont une culture du consensus et du collectif plus développée et surtout, ils ont foi en l'avenir. Là-bas, ils viennent de construire deux nouvelles sucreries. Les stations de recherche travaillent sur des couverts spéciaux pour alimenter les unités de méthanisation... ».
Le président de l'Union d'Étampes, Fabien Pigeon, est revenu convaincu qu'il faut s'intéresser à la méthanisation. « Leur modèle n'est pas transposable chez nous, nos exploitations sont plus petites mais il faut qu'on réfléchisse à s'associer pour ce type de projet. » 
A l'issue de leur voyage, les agriculteurs français et allemands se sont retrouvés le temps d'une soirée conviviale. L'Union d'Étampes réflechit déjà à un prochain voyage l'an prochain, peut-être en France, dans les Alpes ou en Camargue.

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages