En bio depuis 2010, Emmanuel Quillou produit et ensache des légumes secs

par Marine Guillaume, mis à jour à 16:01
Réagir Réagir Imprimer Imprimer Envoyer Envoyer Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google+ Partager sur LinkedIn
En bio depuis 2010, Emmanuel Quillou produit et ensache des légumes secs

La dernière visite des journées Diversification s'est tenue le 23 mai à Saint-Martin-de-Bréthencourt (Yvelines) où Emmanuel Quillou s'est converti en bio depuis 2010 et produit des légumes secs.

C'était le dernier rendez-vous d'une belle série de rencontres qui se sont déroulées durant un mois dans le cadre des journées Diversification portées par la chambre d'Agriculture de région Île-de-France. Mercredi 23 mai, la dernière visite a eu lieu chez Emmanuel Quillou, installé à Saint-Martin-de-Bréthencourt depuis 2001. L'agriculteur s'est converti en bio en 2010. Outre ses changements de pratiques, il a aussi développé une diversification en se lançant dans la production de légumes secs. « Je me suis tourné vers le bio d'abord pour des raisons de santé, témoigne Emmanuel Quillou. Je faisais beaucoup de pommes de terre, avec pas mal de traitement et c'est la lassitude de monter sur le pulvé qui m'a fait franchir le cap. J'ai pris cette décision par rapport à l'environnement — écologique mais aussi économique relativement favorable. » Sur son exploitation, Emmanuel Quillou dispose de l'irrigation, ce qui lui offre la possibilité de diversifier confortablement son assolement. « Je fais du blé, de l'orge, de la luzerne, des aromatiques, des haricots verts et des légumes secs dont des lentilles et du quinoa », détaille l'agriculteur qui a investi dans une ensacheuse afin de maîtriser un maillon supplémentaire de la chaîne. « J'envoie par récolte pour un triage et lorsque je la récupère, je pèse et j'ensache moi-même selon la demande en conditionnement d'un à dix kilos en moyenne. »

Lentilles, attention aux bruches
L'agriculteur commercialise ensuite son produit auprès des grandes surfaces bio via leur plate-forme d'achat, ainsi qu'à quelques Amap. S'il s'est jusque-là refusé à faire de la vente en petits conditionnements directement à la ferme par manque de temps, Emmanuel Quillou s'apprête à investir dans une nouvelle ensacheuse plus automatisée qui lui permettra d'ensacher des paquets de 500 g. « Il y a un marché à exploiter, et d'autres producteurs pour lesquels je mets mon outil à disposition sont intéressés aussi », explique-t-il.
Lors de cette matinée de visite, le conseiller grandes cultures bio de la chambre, Rémi Baudouin, était présent pour apporter un éclairage technique aux agriculteurs intéressés par la démarche à la fois du bio et de la production de légumes secs, cette dernière étant relativement facile à mettre en place. « On peut se lancer dans du légume sec sans investissement particulier, a expliqué le conseiller. C'est le même semoir et la même moissonneuse-batteuse que pour des céréales. Il faut tout de même être attentif aux risques de bruches dans les lentilles car si notre région était jusque-là épargnée, nous en avons eu l'année dernière. Des solutions existent pour s'en débarasser comme la surgélation même si cela a un surcoût ».

Marine Guillaume

Envoyer Imprimer

COMMENTEZ CET ARTICLE

Accéder à la charte des commentaires
Signaler un commentaire abusif

Charte de comportement sur le site horizons-journal.fr

Les espaces de contribution du site Internet de Horizons Centre Ile de France (commentaires, témoignages, chats, …) sont des espaces d'échanges et de discussions, respectueux du pluralisme, à partir des sujets publiés sur le site de Horizons.

Quiconque peut y participer à condition d'avoir au préalable validé, au moyen d'une adresse de courriel valide ou de son profil facebook, son inscription sous son nom ou sous un pseudonyme.

La participation aux espaces de contribution de Horizons suppose l'acceptation et le respect par chacun de règles de conduites établies par Horizons Centre Ile de France et qui ne souffrent aucune contestation.

Les commentaires des internautes sont modérés, c'est-à-dire qu'un ou plusieurs modérateurs veillent au respect des règles ci-dessous. Le ou les modérateurs peuvent, sans discussion possible, supprimer tout ou partie d'un commentaire tombant sous le coup de la loi ou contraire à la présente charte.

Horizons Centre Ile de France se réserve le droit d'exclure des espaces de contribution, temporairement ou définitivement, celles et ceux qui violeraient ces règles de façon répétée ou systématique.

La modération s'effectue a posteriori. Tout commentaire posté sur horizons-journal.fr est immédiatement mis en ligne. Il est validé ou non par le ou les modérateurs dans les heures qui suivent.

Les internautes participants au site de Horizons sont invités à signaler d'éventuels dérapages au moyen du lien ad hoc présent dans les pages.

 

Rappel de la loi

Les propos tombant sous le coup de la loi sont proscrits sur le site :

Le racisme ou l'antisémitisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale ou religieuse, la xénophobie (tout propos formulant une critique générale contre l'ensemble d'une population, d'un pays, d'une nation ou d'une communauté).

L'appel à la violence

L’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, le révisionnisme ou le négationnisme

Les propos pouvant heurter la sensibilité des mineurs, la pédophilie, la pornographie

La diffamation ou l'injure, les propos mettant en cause l'honneur ou la réputation d'une personne physique ou morale, publique ou privée

L’apologie du suicide

Les informations relatives à la vie privée.

L'utilisation d'oeuvres protégées par des droits d'auteur


Les règles de conduite

Sont exclus les propos contraires aux principes suivants :

Le respect des participants. Pas d'insultes ou d'invectives envers autrui ou les participants aux espaces de contribution. On débat sur le terrain des idées, des faits et des arguments. L'agressivité est bannie.

La correction. Pas de propos injurieux, obscènes ou offensants, pas de propos grossiers, pas d'attaques ou d'allusions concernant le physique d'une personne publique ou privée, qu'elle soit président de la République ou simple voisin.

Le respect de la grammaire et de l'orthographe. Le respect de ses interlocuteurs passe par le respect de la langue française, garant de la bonne expression et de la compréhension des idées.

Le respect de la vie privée. Pas de publication non sollicitée d'adresses e-mail, de numéros de téléphone et adresses postales.

La mesure. Le harcèlement par la répétition de messages identiques ou très voisins et la répétition de liens hypertextes identiques vers d'autres sites entraînera la suppression systématique des contributions et le bannissement définitif des contributeurs.

Est également proscrit le détournement des espaces de contributions pour faire de la propagande ou du prosélytisme, à des fins professionnelles ou commerciales, et à des fins politiques, religieuses ou sectaires.










Le lien vers l'article sera automatiquement ajouté dans votre email



Sondage express

Aucun sondage

> Tous les sondages